2 M$ de plus pour la francophonie - Le Québec accorde une contribution additionnelle à l'OIF

Québec, le 19 juin 2007 ─ Mme Monique Gagnon-Tremblay, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, a annoncé aujourd'hui une contribution volontaire additionnelle de 2 millions de dollars à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

« Le Québec joue un rôle actif au sein des instances de la Francophonie où la qualité de son apport, son dynamisme et ses idées novatrices sont reconnus », a déclaré Mme Gagnon-Tremblay. « Je suis heureuse d'annoncer ce soutien supplémentaire à l'OIF qui témoigne de notre volonté commune de respecter la diversité des cultures et d'être au service de la paix, de la démocratie, de l'éducation et du développement durable. »

Ce montant s'ajoute à la contribution de 10 millions de dollars versée par le Québec pour l'année 2007. Cette hausse de 20 % sera répartie dans les cinq domaines suivants conformément aux priorités de la Politique internationale du Québec : l'éducation, les politiques et les industries culturelles, l'énergie et l'environnement, la promotion du français et les nouvelles technologies.

Ainsi, l'OIF reçoit 400 000 $ pour la mise en oeuvre, en collaboration avec l'Agence universitaire de la Francophonie, d'un nouveau dispositif de formation à distance des maîtres du primaire qui sera développé à Montréal par le biais de la Teluq.

Un appui financier de 400 000 $ est également accordé à l'OIF pour ses nouveaux programmes concernant le soutien aux politiques et aux industries culturelles dans les pays du Sud conformément à la Convention sur la diversité culturelle adoptée à l'Unesco dont le Québec a été l'un des plus ardents promoteurs.

L'Institut de l'énergie et de l'environnement de la Francophonie, basé à Québec, se voit attribuer 300 000 $ afin de continuer à contribuer au renforcement des capacités nationales et au développement de partenariats dans les domaines de l'énergie et de l'environnement, dont une large part des retombées rejaillit sur l'économie du Québec et met en lumière l'expertise québécoise.

Un montant de 250 000 $ est remis à l'OIF afin de multiplier les actions qui favoriseront l'usage du français dans les différents secteurs de la vie collective des pays membres.

Un appui de 550 000 $ est octroyé aux projets du Fonds francophone des inforoutes qui visent l'introduction des technologies de l'information en éducation.

Enfin, une somme de 100 000 $ est accordée à l'OIF en guise d'appui institutionnel.

« Le Québec incarne la Francophonie nord-américaine, ouverte, moderne et avant-gardiste », a ajouté Mme Gagnon-Tremblay. « C'est avec fierté que nous accueillerons les chefs d'État et de gouvernement des 68 pays membres de l'OIF qui se réuniront à Québec à l'automne 2008 pour le XIIe Sommet de la Francophonie. »

– 30 –

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste