Le Québec et le Vermont travaillent à l'élaboration d'une alternative au passeport

Québec, le 4 décembre 2007 - Le Québec et le Vermont se sont entendus pour collaborer afin de trouver une alternative au passeport dans le cadre de l'Initiative relative aux voyages dans l'hémisphère occidental (Western Hemisphere Travel Initiative ou WHTI). Ils travailleront ensemble, et avec les gouvernements fédéraux des deux pays, à offrir d'ici la fin de l'année 2008 un permis de conduire amélioré qui pourra être utilisé au lieu du passeport pour entrer aux États-Unis. Le permis de conduire amélioré sera offert sur une base volontaire.

« Ce nouveau permis de conduire amélioré nous permettra de concilier sécurité et fluidité à la frontière», a tenu à souligner le gouverneur du Vermont, James Douglas. De son côté, le premier ministre du Québec, Jean Charest, a indiqué que «cette option est la plus prometteuse, puisque le permis de conduire est un document déjà utilisé par bon nombre de citoyens».

Si le gouverneur Douglas et le premier ministre Charest s'entendent sur l'importance de la sécurité à la frontière, ils soulignent également que l'imposition de nouvelles mesures de sécurité ne doit pas se faire au détriment de la prospérité des deux partenaires et nuire indûment aux modes de vie des communautés frontalières. Elles ne doivent pas être une barrière au commerce et au tourisme.

Le Vermont et le Québec examineront plus particulièrement la meilleure façon de mettre en oeuvre leurs programmes respectifs de permis de conduire amélioré. Rappelons qu'en vertu de la WHTI, les Américains et les Canadiens devront obligatoirement présenter un passeport ou un autre document autorisé pour entrer aux Etats-Unis. Le passeport est actuellement exigé pour les déplacements aériens vers les Etats-Unis, mais il pourrait l'être également pour les passages terrestres et maritimes dès l'été 2008.

Par ailleurs, le premier ministre Charest et le gouverneur Douglas ont fait le point sur l'état d'avancement de l'Accord de coopération multisectorielle signé en décembre 2003. Cet accord vise à intensifier les relations entre le Québec et le Vermont dans plusieurs domaines, notamment l'assainissement et la protection des plans d'eau transfrontaliers, l'amélioration des réseaux routiers et la recherche de solutions régionales en terme de lutte aux changements climatiques.

En plus d'être cosignataires d'une entente bilatérale, le Vermont et le Québec sont des alliés de première importance au sein de la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada concernant des enjeux régionaux tels que la WHTI, l'énergie et l'environnement.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste