Le gouvernement du Québec annonce une contribution de 100 000 $ au Fonds international pour la diversité culturelle de l'UNESCO

Ottawa, le 10 décembre 2007 – La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, s'est adressée aujourd'hui aux délégués de nombreux pays participant à la première session ordinaire du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO qui se tient à Ottawa jusqu'au 13 décembre.

La ministre a annoncé une contribution de 100 000 $ du gouvernement du Québec au Fonds international pour la diversité culturelle. Ce fonds vise à favoriser l'émergence de politiques et d'industries culturelles partout sur la planète dans des pays en développement.

« Je tiens à saluer les délégués qui ont accepté de relever le défi de la mise en oeuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Le gouvernement du Québec a été l'un des premiers à appeler de ses voeux une telle convention et il est maintenant déterminé à en assurer le succès. Sa motivation a toujours été fondée sur le fait que la vitalité et la diversité culturelles sont très souvent conditionnelles au soutien des pouvoirs publics. Sans ce soutien, le Québec n'aurait jamais pu développer et faire rayonner sa culture ici et ailleurs dans le monde comme il l'a fait jusqu'à présent. Notre contribution au Fonds traduit la volonté du gouvernement de donner un essor similaire aux expressions artistiques des pays en voie de développement », a déclaré Mme St-Pierre.

« Le Québec accorde une grande importance à la Convention. Il a mené, au cours des dernières années, une vaste campagne diplomatique en vue de sa ratification par le plus grand nombre possible d'États. Ses efforts, comme ceux de ses partenaires dans cette entreprise, ont d'ailleurs été récompensés : à ce jour, 75 États l'ont ratifiée. La contribution du Québec au Fonds international pour la diversité culturelle confirme notre engagement responsable et solidaire envers la Convention et les pays qui l'ont ratifiée et assure sa mise en oeuvre de façon concrète », a pour sa part indiqué la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay.

Mme St-Pierre a pris la parole à l'ouverture de la première session ordinaire du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles en vertu de l'Accord entre le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec relatif à l'UNESCO. Ce comité a pour mandat d'élaborer les directives qui guideront la mise en oeuvre de la Convention. Il est formé des représentants de 24 pays, dont le Canada.

La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles reconnaît le droit des États et des gouvernements d'élaborer librement leurs politiques culturelles et de prendre les mesures qui y concourent. Elle est entrée en vigueur le 18 mars 2007.

– 30 –

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste