Pierre Arcand en mission au Japon pour appuyer l'industrie québécoise du développement de jeux vidéo et la lutte aux changements climatiques

Québec, le 16 septembre 2009 – Le ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, monsieur Pierre Arcand, accompagné de M. Jacques Daoust, président d'Investissement Québec, et de Mme Ann Champoux, directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle à la SODEC, se rendra au Japon au cours d'une visite officielle du 22 septembre au 1er octobre prochains. Une délégation d'affaires de l'industrie du jeu vidéo accompagnera également le ministre.
M. Arcand se rendra au Tokyo Game Show pour appuyer l'industrie québécoise du développement de jeux vidéo dans ses efforts de prospection auprès des plus grands acteurs mondiaux dans le domaine. Rappelons qu'avec ses 55 entreprises et 6 600 emplois (dont 4 400 développeurs), le Québec est l'un des principaux pôles de développement de jeux vidéo au monde.
Le ministre soulignera ensuite l'ouverture d'un Festival de films québécois en présence de deux réalisateurs québécois, M. Roger Cantin (La Forteresse suspendue) et M. Benoît Pilon (Ce qu'il faut pour vivre).
En plus de tenir des rencontres politiques, M. Arcand inaugurera la résidence d'artistes du Québec à Tokyo et inaugurera une nouvelle session du cours sur le Québec offert depuis six ans à l'Université Meiji, une institution qui abrite également un centre de documentation sur le Québec.
« Depuis 2003, le Québec a dirigé cinq missions ministérielles pour consolider nos liens avec ce pays sur les plans politique, économique, éducatif et culturel. Notre présence permanente par l'entremise de la Délégation générale du Québec à Tokyo, et maintenant grâce à la résidence d'artistes, témoigne bien de notre détermination à entretenir la relation de confiance établie avec ce partenaire prioritaire du Québec »
Le Japon constitue la seconde puissance économique mondiale avec un produit intérieur brut (PIB) qui avoisine les 5 000 milliards $CA. En plus de disposer de fortes réserves, le Japon mise sur sa grande capacité d'innovation. Notons que le Japon figure parmi les premiers de classe pour ses investissements en recherche et développement.
De plus, ce pays est le second partenaire commercial du Québec en Asie après la Chine et le premier marché d'exportation en Asie pour les produits culturels québécois. Au cours des six premiers mois de 2009, les exportations québécoises au Japon ont connu une hausse de 11 % par rapport à l'an dernier (540 M$). Les quelque 50 entreprises japonaises établies au Québec représentent plus de 6 500 emplois.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste