Bilan de la mission en Chine Le ministre Arcand signe une entente en éducation supérieure et deux entreprises annoncent la conclusion d'ententes de partenariat

Québec, le 16 octobre 2009 – En direct de la Chine par l'entremise d'une visioconférence, le ministre des Relations internationales du Québec et ministre responsable de la Francophonie, Pierre Arcand, a annoncé la signature d'un accord en éducation supérieure et a fait le bilan des ententes qu'ont conclues plusieurs entreprises québécoises en cours de mission. « La Chine a de grandes ambitions et cette mission a permis au Québec de faire des pas importants sur ce marché stratégique. Le Québec a tout intérêt à aller à la rencontre des partenaires chinois qui, conscients des grands défis environnementaux auxquels ils doivent faire face, sont à la recherche de solutions », a signalé d'emblée M. Arcand.
Pour cette mission, le ministre était accompagné de 45 entreprises québécoises, soit la plus importante délégation d'affaires dans le domaine de l'environnement jamais menée par un ministre québécois en Chine. Plusieurs de ces entreprises ont connu des moments forts au cours de la mission, comme Premier Tech Environnement, une entreprise québécoise qui se consacre au traitement des eaux usées, qui a annoncé la conclusion d'une entente avec Wuhan Trust Communication Ltd pour la construction d'une usine de traitement à Huangmei, dans la province de Hubei. Il y a également Unima, une entreprise québécoise de technologie multimédia qui avait participé à la mission du Québec en Chine en 2006, qui a conclu deux ententes de partenariat pour le développement de sa technologie sur le territoire chinois, grâce notamment à l'appui du consortium québécois Prompt.
Le passage du ministre en Chine a aussi été ponctué par l'ouverture des bureaux de Sinologik, une firme spécialisée dans les études de marchés et les contacts d'affaires. Sinologik effectue actuellement une étude pour le compte du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation sur le potentiel du nord de la Chine pour les entreprises québécoises du secteur de l'environnement.
À Shanghai, le ministre a été reçu à la Commission de science et technologie ainsi que par le Bureau des affaires étrangères de la municipalité. Il a par la suite procédé à l'inauguration d'une exposition sur la vie du Dr Norman Bethune au sein du pavillon du Jardin de Montréal dans le parc du Centenaire de Pudong. Il a en outre fait l'annonce officielle de la participation de la ville de Montréal à l'exposition universelle de 2010 devant plus d'une cinquantaine de journalistes chinois. « Le Québec tire une grande fierté de voir sa métropole sélectionnée au sein d'un groupe restreint de villes aux pratiques exemplaires de développement urbain. L'Exposition universelle de Shanghai 2010 sera une occasion de mettre en commun nos savoir-faire et de valoriser le rôle des villes dans le développement de notre milieu de vie », a déclaré le ministre.
L'un des pans principaux de cette mission consistait en une série de forums et de conférences sur l'environnement, tous suivis d'une séance de réseautage pour la délégation québécoise qui a accompagné le ministre à Beijing, Tianjin, Jinan et Shanghai. Ces tribunes ont permis au ministre de faire valoir l'expertise québécoise dans le domaine de l'environnement et les initiatives du gouvernement du Québec en matière de développement durable et de lutte aux changements climatiques auprès de plusieurs centaines de participants.
Sur le plan politique, parmi les personnalités importantes qu'a tenu à rencontrer M. Arcand figure le vice-ministre de l'Éducation, M. Hao Ping, avec qui une nouvelle entente de coopération dans le domaine de l'éducation supérieure a été signée. L'entente comprend, outre des programmes de bourses et d'exemptions pour étudiants et chercheurs des cycles supérieurs, d'autres volets importants comme l'échange de professeurs et de chercheurs.
Le ministre a également rencontré la vice-gouverneure et le directeur général du Département de l'environnement du Shandong, province chinoise avec laquelle le Québec a déjà conclu un accord de coopération.
De plus, au programme de cette mission figurait la visite de l'Écocité de Tianjin, un vaste projet de développement durable résultant d'un accord de collaboration entre les gouvernements de la Chine et de Singapour. La visite a bien servi les besoins de la délégation québécoise composée principalement de gens d'affaires, de chercheurs et de représentants d'organismes gouvernementaux, qui ont pu mettre en perspective l'ampleur des besoins chinois en matière d'atténuation des impacts du développement sur l'environnement et des défis en matière de gouvernance.
Finalement, la mission visait aussi à développer le marché du tourisme d'affaires chinois au Québec. Également sur place avec la délégation québécoise, la sous-ministre du Tourisme, Mme Louise Pagé, a établi les termes d'une entente de collaboration avec le Bureau du tourisme du Shandong dans le but de stimuler le tourisme entre le Québec et la Chine, notamment par l'organisation de missions de familiarisation pour les agences de voyages. Mme Pagé a également lancé une nouvelle brochure en chinois sur le tourisme d'affaire au Québec.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste