Pierre Arcand dresse un bilan positif de la 25e conférence ministérielle de la francophonie

Paris, le 16 décembre 2009 – Le ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, M. Pierre Arcand s'est réjoui des résultats des travaux de la 25e Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) qui s'est terminée aujourd'hui à Paris.
En effet, la CMF a permis à plusieurs de ses membres de réaffirmer leur intérêt à faire la promotion de la langue française sur la scène mondiale et dans les grands forums internationaux. « C'est un pas important pour la langue française, car je sens que la volonté d'affirmer et de promouvoir notre langue est une priorité pour plusieurs membres de l'Organisation internationale de la Francophonie », a souligné le ministre Arcand.
Le ministre s'est félicité de l'annonce faite par le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, qui a indiqué qu'il solliciterait un troisième mandat lors du prochain Sommet de la Francophonie, puisque plusieurs chefs d'État et de gouvernement l'y avaient invité. De plus, la Suisse a été désignée pays hôte du XIIIe Sommet de la Francophonie, qui se tiendra en octobre 2010, et il a été statué que les prochains Jeux de la Francophonie se tiendront à Nice en 2013.
Au cours de la Conférence, le ministre Arcand a invité les ministres responsables de l'Énergie des États et gouvernements membres de la Francophonie à prendre part au 21e Congrès mondial de l'Énergie, qui se tiendra du 12 au 16 septembre 2010, à Montréal.
C'est également durant la CMF qu'a été adoptée la programmation quadriennale 2010-2013. Il s'agit d'une étape très importante pour l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dans sa volonté de réorganisation qui a été amorcée en 2005. Par ailleurs, le Québec a contribué de façon active à l'adoption de cette programmation en présidant, depuis mars 2009, la Commission de coopération et de programmation.
À titre de vice-président de la CMF et co-hôte du dernier Sommet de la Francophonie, le Québec a bénéficié d'une large visibilité. La voix du Québec en Francophonie permet de faire rayonner le Québec sur la scène internationale. « Notre participation au sein de l'OIF permet au Québec de contribuer à la promotion de la langue française tout en gardant un lien privilégié avec les membres de la Francophonie. La voix du Québec dans cette organisation permet de faire rayonner ce dernier sur la scène internationale », a déclaré le ministre Arcand.
La CMF regroupe les ministres des Affaires étrangères ou de la Francophonie membres de l'OIF. Rappelons que le Québec et le Canada ont été les gouvernements hôtes du XIIe Sommet de la Francophonie et qu'à ce titre, les statuts de l'OIF prévoient que le pays hôte du dernier Sommet accède à la présidence de la CMF un an avant la tenue de celui-ci, présidence qui s'achève un an après la tenue du Sommet. Au cours de la présente CMF, le Canada a assumé la présidence de la Conférence et le Québec la vice-présidence.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste