La ministre Monique Gagnon-Tremblay en mission en Italie et au Vatican

Québec, le 14 octobre 2010 – La ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay, a entamé aujourd'hui une mission en Italie et au Vatican, qui la mènera, jusqu'au 19 octobre, à L'Aquila, Rome et Milan. En plus de représenter le gouvernement du Québec à la cérémonie de canonisation de frère André, Mme Gagnon-Tremblay tiendra une série de rencontres destinées à renforcer les liens institutionnels et économiques du Québec avec l'Italie.

Canonisation de Frère André

Frère André Bessette, religieux de la Congrégation de la Sainte-Croix (1845-1937) et fondateur de l'Oratoire Saint-Joseph (1904), sera ainsi canonisé le 17 octobre lors d'une cérémonie présidée par Sa Sainteté le pape Benoît XVI. La ministre Gagnon-Tremblay y dirigera la délégation officielle québécoise, qui sera composée du lieutenant-gouverneur du Québec, l'honorable Pierre Duchesne, de la députée d'Iberville, Marie Bouillé, et du maire de Montréal, Gérald Tremblay.

L'Aquila : le Québec participe aux efforts de reconstruction

La ministre Gagnon-Tremblay a amorcé aujourd'hui sa mission à L'Aquila, dans les Abruzzes. Cette ville a été très lourdement endommagée lors du séisme qui a touché la région en avril 2009. Mme Gagnon-Tremblay y a rencontré le maire Massimo Cialente et le président de la Région des Abruzzes, Giovanni Chiodi, afin de faire le point sur les efforts de reconstruction et sur la contribution du Québec à cet égard. En effet, la ministre a visité le chantier du Centre Il Cireneo, un centre de jour pour enfants autistes en reconstruction dont l'ossature en bois aux propriétés antisismiques est de conception et de fabrication québécoises. Le Bureau de promotion des produits du bois du Québec (QWEB–Québec Wood Export Bureau) a reçu le soutien du gouvernement du Québec, notamment de la Société d'habitation du Québec, pour réaliser ce projet.

Notons qu'à l'occasion de sa rencontre avec le président des Abruzzes, la ministre a pu s'adresser aux 50 maires de la Région qui étaient rassemblés afin de discuter de reconstruction. La ministre en a profité pour faire la promotion de l'expertise québécoise.

Consolider les liens avec l'Italie et ses Régions

À Rome, la ministre Gagnon-Tremblay et le président de la Région des Pouilles, Nichi Vendola, signeront une déclaration commune visant à élargir la coopération économique entre le Québec et la région la plus industrialisée du Sud de l'Italie. La grappe aérospatiale des Pouilles, en particulier, avec ses 4500 emplois et près d'une centaine d'entreprises, présente un intérêt stratégique pour l'industrie aéronautique québécoise. Déjà, la signature d'une lettre d'intention entre AéroMontréal et la grappe aérospatiale des Pouilles a permis de mener, en février dernier, une mission d'entreprises québécoises sur ce territoire. Le secteur des énergies renouvelables apparaît également prometteur en termes de partenariats d'affaires. Les Pouilles occupent en effet le premier rang des régions italiennes dans la production d'énergie éolienne, photovoltaïque et de biomasse, et l'industrie québécoise pourrait tirer profit d'un rapprochement avec la Région dans ces domaines.

La ministre conclura le volet institutionnel et économique de sa mission à Milan, en Lombardie, moteur économique de l'Italie. Elle y rencontrera le président de la Région Lombardie, Roberto Formigoni, afin de faire le suivi de la déclaration commune signée l'an dernier avec le premier ministre du Québec. Cette déclaration a permis notamment l'identification de projets concrets à réaliser dans le cadre d'un Accord de coopération économique en matière industrielle et technologique visant la coopération dans les secteurs des sciences de la vie, des technologies de l'information et de l'environnement, de l'aérospatial et des énergies renouvelables. Rappelons que le Québec a ouvert en 2007 une Antenne économique à Milan afin d'intensifier ses liens économiques avec l'Italie. Le Québec et la Lombardie entretiennent une coopération formelle depuis la signature d'une première entente en 1990.

En plus d'une rencontre avec la mairesse de Milan, Letizia Moratti, des entretiens sont prévus avec des acteurs économiques incontournables de la région lombarde. Mme Gagnon-Tremblay rencontrera ainsi les dirigeants de Confindustria Lombardia, qui regroupe les associations patronales de plusieurs secteurs industriels, et de l'Assolombarda, l'association des entrepreneurs de Milan.

« Les sociétés québécoise et italienne exercent l'une pour l'autre une fascination dont témoignent largement nos échanges culturels et institutionnels. Mais l'Italie constitue également un partenaire économique important pour le Québec et cela, dans de nombreux secteurs où convergent nos intérêts et nos expertises », a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay.

Pays prioritaire de la Politique internationale du Québec, l'Italie se classait en 2009 au 10e rang des marchés d'exportation du Québec. Les principaux produits exportés vers ce pays concernent le secteur aéronautique. Marché majeur du Québec en Europe, l'Italie offre en outre aux entreprises québécoises un accès aux nouveaux pays membres de l'Union européenne ainsi que vers les pays de la Méditerranée. Le Québec contribue pour plus du quart aux échanges commerciaux entre le Canada et l'Italie. Par ailleurs, plusieurs entreprises québécoises de renom sont actives en Italie, dont CAE, SNC Lavalin, Bombardier transport, et CGI.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste