« La canonisation de frère André est une fierté partagée par tous les Québécois »

Le premier ministre du Québec, Jean Charest

Québec, le 17 octobre 2010 – « La valeur de frère André réside dans sa proximité avec le peuple auquel il a appartenu. Sa canonisation permet de prendre la pleine mesure de son oeuvre, ainsi que sa contribution à l'histoire du Québec. »

Ainsi a réagi le premier ministre du Québec, Jean Charest, à la suite de la cérémonie de canonisation de frère André que présidait aujourd'hui Sa Sainteté le pape Benoît XVI à Place Saint-Pierre.

Frère André, né Alfred Bessette, religieux de la Congrégation de Sainte-Croix (1845-1937) et fondateur de l'Oratoire Saint-Joseph (1904), repère essentiel de la ville de Montréal, devient ainsi Saint André Bessette. Pour la deuxième fois seulement, après Sainte Marie-Marguerite d'Youville en 1990, une personne née au Québec, et même au Canada, accède au statut de saint dans l'Église catholique universelle.

« Figure populaire et incontournable de notre histoire, frère André a fait l'objet d'une ferveur dépassant largement les frontières du Québec. L'humilité qu'il affichait face aux guérisons et aux miracles qui lui étaient attribués, au début du siècle dernier, lui fait aujourd'hui honneur », a aussi déclaré le premier ministre.

La ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay, était à la tête de la délégation officielle québécoise participant à la cérémonie. Cette délégation comprenait le lieutenant-gouverneur du Québec, l'honorable Pierre Duchesne, la députée d'Iberville, Marie Bouillé, et le maire de Montréal, Gérald Tremblay. On estime à plus de trois mille le nombre de Québécois ayant fait le déplacement au Vatican afin d'assister à cette cérémonie qui a attiré des dizaines de milliers de pèlerins.

« Aujourd'hui laïque et plurielle, la société québécoise a longtemps uni sa trajectoire avec celle de l'Église. La canonisation de frère André nous renvoie à notre histoire et rappelle l'apport de la religion catholique au développement du Québec. Le culte universel voué dorénavant à Saint André Bessette au sein de l'Église catholique consacre une oeuvre qui, aujourd'hui, fascine toujours de nombreux Québécois, de même que les milliers de pratiquants et pèlerins de passage dans la métropole », a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste