10e anniversaire de la coopération Québec-Alsace : la ministre Monique Gagnon-Tremblay annonce la signature d'un nouveau plan d'action

Québec, le 24 novembre 2010 – En mission officielle en France, la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay, s'est rendue à Strasbourg afin de participer, au nom du premier ministre, à une série d'activités soulignant le 10e anniversaire de la coopération entre le Québec et l'Alsace.
La ministre Gagnon-Tremblay a participé à la signature d'un nouveau plan d'action Québec-Alsace qui fixe comme priorité la poursuite de la coopération économique avec ce qui constitue l'une des régions les plus industrialisées de France. Les biotechnologies, l'audiovisuel, les technologies de l'information et des communications et les transports figurent parmi les secteurs ciblés. Le plan d'action présente également une série de mesures visant à renforcer la coopération en matière de culture, d'environnement, d'énergies renouvelables, d'enseignement supérieur, ainsi que de formation et de mobilité des jeunes.
« La coopération entre le Québec et la France s'incarne plus que jamais à travers ses régions. Depuis une décennie, nous pouvons compter sur une relation constante et dynamique avec nos amis alsaciens de tous horizons politique, culturel, économique et social, pour notre bénéfice mutuel. Nous confirmons aujourd'hui notre volonté de coopérer de manière toujours plus étroite », a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay lors de la signature du plan d'action par le délégué général du Québec à Paris, Michel Robitaille, et le ministre chargé des Collectivités territoriales et président du Conseil régional d'Alsace, Philippe Richert.
La ministre s'est adressée aux acteurs socioéconomiques de la région alsacienne de même qu'aux participants du volet biotechnologies du Symposium franco-québécois 2010 sur les créneaux d'excellence et les pôles de compétitivité. Cet événement réunit à Strasbourg une centaine de représentants des milieux des affaires et de la recherche, dont une trentaine du Québec, désireux d'établir des partenariats technologiques et d'affaires dans le secteur des biotechnologies. Le Québec et l'Alsace disposent tous deux d'une industrie et d'infrastructures de recherche dynamiques. Ce rapprochement du créneau d'excellence québécois et du pôle de compétitivité français dans le domaine des biotechnologies a permis la réalisation d'une vingtaine de projets communs depuis 2008.
Cette coopération en biotechnologie est issue du précédent plan d'action Québec-Alsace. Mentionnons que la coopération entre les régions québécoises et françaises a connu un essor important depuis le doublement du budget du Fonds franco-québécois de la coopération décentralisée, annoncé lors de la Rencontre alternée des premiers ministres québécois et français de 2008 à Québec.
Notons que le Symposium franco-québécois 2010, qui se tient en parallèle à Bordeaux sur les thèmes nutrition/nutraceutiques et aéronautique, et à Lille, sur le thème nouveaux matériaux/textiles techniques, compte sur la participation totale de plus d'une centaine de représentants québécois des milieux économique, industriel et de la recherche. L'événement conclura en plénière le 26 novembre à Paris.
Plus tôt en journée, la ministre était invitée à inaugurer la nouvelle Place du Québec à Strasbourg en compagnie du maire Roland Ries. Mme Gagnon-Tremblay a rappelé à cette occasion les liens qui unissent le Québec à Strasbourg, dont la création il y a 30 ans de l'Amicale Alsacienne du Québec à Montréal et celle, une décennie plus tard, de l'Association Alsace-Québec à Strasbourg.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste