Mobilité de la main-d'oeuvre

La ministre Gagnon-Tremblay annonce la signature
de 4 nouveaux ARM entre le Québec et la France

Paris, le 21 juin 2011 – La ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay, et le ministre auprès du ministre d'État, ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé de la Coopération, M. Henri de Raincourt, ont participé aujourd'hui à Paris à une cérémonie de signature de quatre nouveaux arrangements de reconnaissance mutuelle (ARM). Cette signature avait lieu en marge de la troisième rencontre du Comité bilatéral responsable de la mise en oeuvre de l'Entente Québec-France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles.
« Nous consolidons aujourd'hui cet ambitieux chantier qui consiste à établir un espace de mobilité professionnelle entre le Québec et la France. Avec ces nouvelles signatures, nous couvrons la très grande majorité des secteurs d'activités professionnelles qui font l'objet de demandes de reconnaissance de la part de Français désirant travailler au Québec », a déclaré la ministre Gagnon-Tremblay.
Les nouveaux ARM concernent les audioprothésistes, les technologues professionnels, ainsi que quatre fonctions de représentant en assurances et deux fonctions de courtier en valeurs mobilières.
La troisième rencontre du Comité bilatéral responsable de la mise en oeuvre de l'Entente entre le Québec et la France, que coprésident les ministres Gagnon-Tremblay et de Raincourt, a permis de faire le point sur la mise en application des ARM déjà conclus pour les professions et métiers et de déposer le rapport annuel des secrétaires généraux. À ce jour, les négociations ont permis de signer des ARM pour 77 professions, fonctions et métiers du côté québécois.
« Avec la croissance des investissements directs étrangers et du commerce mondial ainsi qu'avec l'internationalisation de la recherche, la mobilité des ressources humaines est un facteur essentiel de progrès. La mise en oeuvre de cette entente réaffirme la force des liens qui unissent le Québec et la France et incarne très concrètement cette relation exceptionnelle et audacieuse », a conclu la ministre.
Rappelons que l'Entente entre le Québec et la France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles a été signée le 17 octobre 2008. Son objectif est de faciliter l'exercice des professions et des métiers réglementés sur le territoire des deux Parties et de permettre ainsi à une personne, déjà munie d'un titre de formation obtenu sur l'un des deux territoires et d'un permis, d'exercer sa profession ou son métier, à certaines conditions, sur le territoire de l'autre Partie.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste