Le ministre Lisée est très préoccupé par les déclarations du ministre Fantino

MONTRÉAL, le 11 janv. 2013 - Le ministre québécois des Relations internationales, M. Jean-François Lisée, s'est dit ce matin « très préoccupé » par les déclarations du ministre canadien de la Coopération internationale, M. Julian Fantino, au sujet du gel des programmes d'aide canadiens en Haïti. « Les Québécois et leur gouvernement ont fait du soutien au peuple haïtien la priorité de notre action d'aide internationale. Jusqu'ici, le gouvernement canadien a été un partenaire important de l'aide internationale et il serait tragique que cet engagement soit mis en péril par des sautes d'humeur idéologiques », a indiqué M. Lisée.

« Compte tenu de son importante implication en matière de solidarité internationale, surtout en Haïti, le Québec devrait être consulté avant de penser procéder au gel des programmes de l'ACDI. Malheureusement, les Québécois se retrouvent encore une fois face à une action unilatérale du gouvernement Harper qui pourrait avoir de lourdes conséquences », a pour sa part déploré le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, M. Alexandre Cloutier.

Le Québec a financé depuis 15 ans 139 projets en Haïti, dont plusieurs recevaient un financement complémentaire de l'ACDI. En 2011, le MRI a réalisé un rapport d'évaluation sur la pertinence, l'efficacité et l'impact de ses actions en Haïti pour la période 2004 à 2011. Ce dernier a démontré que les projets financés ont produit des résultats positifs. La grande majorité des projets favorise, à des degrés divers, la réponse aux besoins de base définis par la population et le partenaire local, l'équité des genres, la formation des ressources humaines et le renforcement organisationnel des partenaires.

« L'aide apportée par les organismes financés par le Québec en Haïti ont prouvé leur efficacité et leur pérennité, a dit M. Lisée. Nous en sommes très fiers et nous comptons prolonger cette action. Ces résultats sont largement attribuables au travail remarquable effectué sur le terrain par les organismes de coopération internationale québécois, dont près de la moitié sont actifs en Haïti. Cependant, plusieurs projets sont cofinancés par l'ACDI. Un retrait ou un trop long report de l'aide canadienne handicaperait la portée de notre action. »

M. Lisée a écrit au ministre Fantino pour exprimer son inquiétude et demander une rencontre rapide entre hauts fonctionnaires pour s'assurer que les nouvelles orientations en cours d'élaboration par l'ACDI ne nuisent pas aux actions engagées par le Québec.

« J'ai indiqué au Ministre Fantino que je souhaite que la réévaluation en cours pour l'aide canadienne à Haïti ne se solde pas par un désengagement canadien et conduise rapidement à une reprise de l'aide.»

Près de la moitié des organismes de coopération internationale (OCI) québécois mènent des activités en Haïti. Dans l'éventualité où l'ACDI tarderait à mettre en place un cadre renouvelé permettant de financer de nouveaux projets d'OCI en Haïti, cela aura un impact sur la capacité des organismes québécois à développer de nouveaux projets.

Le ministre des Relations internationales et de la Francophonie, M. Jean-François Lisée, invite les représentants des médias à un point de presse sur le sujet.

Date: Le vendredi 11 janvier

Heure: 11:25

Lieu: Hôtel Westin de Montréal, 270 St-Antoine Ouest, 9ème étage, près du Salon Ville-Marie B

Note d'information

Résumé des conclusions du 'Rapport d'évaluation sur la pertinence, l'efficacité et l'impact des actions soutenues par le PQDI en Haïti depuis 2004'

Quant à l'efficacité et l'impact des actions réalisées en Haïti

  • Les actions soutenues en Haïti par le PQDI sont efficaces. Notons à cet effet le taux élevé des résultats obtenus (83 %) au terme des projets qui demeurent en vigueur aujourd'hui, la grande majorité des infrastructures construites qui sont toujours fonctionnelles et les partenariats à long terme développés.
  • Les activités de formation présentes dans quasi tous les projets financés, de même que celles liées au renforcement organisationnel des partenaires haïtiens, contribuent particulièrement à la pérennité des initiatives réalisées.
  • Avec le quart des projets financés relevant du secteur de l'agriculture et plus de 32 % du financement total octroyé, on peut estimer que le PQDI a permis un significatif des compétences des paysans et paysannes, favorisant une production accrue et ainsi, un certain effet sur l'amélioration des conditions de vie des populations visées par ces projets.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57861

Retour à la liste