La première ministre du Québec conclut une mission fructueuse au Royaume-Uni

Édimbourg, le mardi 29 janvier 2013 - Après un passage à Londres largement consacré au thème de l’économie, la première ministre du Québec, Pauline Marois, a conclu aujourd’hui sa mission à Édimbourg, en Écosse, par un entretien avec le premier ministre Alex Salmond.

« Nous souhaitons bâtir avec l’Écosse des liens concrets qui puissent contribuer à enrichir notre société, au profit de son économie, de sa culture et de ses domaines d’expertise. Les échanges avec nos interlocuteurs écossais ont permis d’explorer des pistes de collaboration que nous comptons maintenant approfondir », a indiqué la première ministre.

Dans une déclaration à l’issue de l’entretien, la première ministre Marois et le premier ministre Salmond ont émis le souhait de resserrer la collaboration économique entre le Québec et l’Écosse, tout en multipliant les liens culturels, déjà très dynamiques. En regard notamment des cibles ambitieuses que le Québec et l’Écosse se sont fixées en matière de lutte contre les changements climatiques, les secteurs de l’énergie et de l’environnement apparaissent les plus porteurs pour accroître cette collaboration économique.

Plus tôt en journée, la première ministre s’est entretenue avec la vice-présidente du Parlement écossais, Elaine Smith, de même qu’avec la chef de l’Opposition, Johann Lamont, avant d’être présentée à l’ensemble des parlementaires réunis à la Chambre des débats.

Mme Marois a rencontré la directrice de Festivals Edinburgh, Faith Liddell, de même que les directeurs de huit festivals de ce regroupement qui contribue à faire de la capitale écossaise un centre culturel important. Cette rencontre a permis de signifier la volonté du Québec à travailler conjointement à l’élaboration d’une présence culturelle québécoise marquée en 2014. De nombreux artistes québécois se sont déjà produits aux festivals d’Édimbourg, qui constituent une plaque tournante dans la diffusion internationale des arts de la scène.

Enfin, la première ministre a participé à une rencontre de travail réunissant des intervenants des milieux des affaires, de la culture et de l’environnement. Des discussions ont eu lieu notamment sur les possibilités d’échange dans le domaine des énergies renouvelables, en particulier l’énergie éolienne, ainsi qu’en matière d’innovation et de transfert technologiques.

Londres

Dans la capitale britannique, la première ministre a pris la parole devant près de 200 représentants du milieu des affaires réunis à l’invitation de la Chambre de commerce Canada–Royaume-Uni. Elle a fait valoir à cette occasion la capacité d’innovation et la créativité de la société québécoise, de même que les nouvelles mesures gouvernementales mises de l’avant pour favoriser l’investissement et l’établissement de liens d’affaires au Québec. La première ministre a également indiqué que son gouvernement souhaitait donner une nouvelle impulsion au développement nordique du Québec.

La première ministre a aussi annoncé lors de son passage à Londres l’implantation à Montréal de l’entreprise britannique Framestore. Grâce au projet d’investissement de ce chef de file mondial en effets visuels et en animation pour l’industrie du cinéma et de la télévision, 200 nouveaux emplois seront créés au cours des trois prochaines années. Le gouvernement du Québec a appuyé ce projet en octroyant à l’entreprise une contribution financière remboursable.

« Le Royaume-Uni représente notre plus important partenaire économique à l’étranger, après la Chine et les États-Unis. Cette mission a permis de maintenir le dialogue avec des partenaires significatifs pour notre économie et notre développement, et de souligner que le Québec dispose d’atouts indéniables pour attirer de nouveaux investissements », a conclu la première ministre.

-30-

Information : 418 649-2400 poste 57090

Retour à la liste