Une importante entente et la gouvernance numérique au cœur des échanges

Bordeaux, France, le 5 mars 2015 - À l'issue de son déplacement à Bordeaux, effectué dans le cadre de sa visite officielle en France, le premier ministre, Philippe Couillard, a participé à différentes activités sur les thèmes de l'innovation, de la collaboration en recherche et de l'économie du numérique, un sujet d'intérêt marqué autant pour le Québec que pour Bordeaux.

« Au mois de septembre dernier, le Forum des idées pour le Québec, auquel j'ai participé, avait pour thème l'innovation et la gouvernance numérique. Depuis, notre gouvernement a présenté le Plan culturel numérique dans le but de faire rayonner et de rendre disponible notre culture chez nous et partout. Mon gouvernement entend doter le Québec d'une stratégie numérique et, pour ce faire, nous travaillerons avec nos partenaires français. Nous voulons développer un espace numérique qui pourra accroître nos échanges commerciaux dans la Francophonie. La coopération entre la France et le Québec est née d'une volonté de nous faire progresser mutuellement dans les sphères scientifique, économique, sociale et culturelle. En cette ère de nouvelles technologies de l'information, j'ai la profonde conviction que cette détermination à œuvrer ensemble et à mettre nos forces complémentaires en commun nous permettra également d'assurer notre leadership dans l'économie numérique », a souligné le premier ministre du Québec.

Le premier ministre a visité DARWIN écosystème, un projet multidimensionnel qui englobe notamment un pôle d'économie créative, un « cluster » voué à l'économie verte et un lieu de commerce responsable qui abrite une pépinière d'entreprises numériques. Dans la perspective où le Québec entend continuer à développer sa filière numérique, cette activité a permis de découvrir ce qui se fait d'innovant en matière de numérique en France, notamment par une présentation du Label French Tech (décerné à Bordeaux en novembre 2014) et dont l'objectif est de faire du territoire français un vaste accélérateur de startups. Soulignons d'ailleurs que des membres de l'organisation French Tech se rendront à Québec, à la fin mars, pour échanger sur les nouvelles tendances en numérique à l'événement Web à Québec (WAQ) 2015.

Le premier ministre s'est aussi réjoui de la coopération développée entre Québec Numérique et l'agence 10h11 ainsi que du rapprochement des événements professionnels Web à Québec et la Semaine digitale à Bordeaux. « Je souhaite que les coopérations engagées avec la région Aquitaine et la ville de Bordeaux se renforcent dans ces secteurs d'avenir. Je me réjouis de la décision du maire de Bordeaux et président de Bordeaux métropole de déléguer un expert impliqué dans la labellisation de sa ville à la French Tech pour partager son expérience avec les acteurs québécois du numérique », a affirmé le premier ministre.

Un modèle inspiré du Québec

M. Couillard a notamment visité l'Institut d'optique d'Aquitaine, dont le modèle est inspiré de l'Institut national d'optique de Québec. En plus de pouvoir constater comment s'articule la coopération déjà bien établie entre la France et le Québec dans ce secteur de pointe, le premier ministre a invité les acteurs de la recherche à poursuive le développement de projets permettant d'élargir cette relation prospère. Le Québec et la France travaillent en étroite collaboration sur des projets en optique-photonique, domaine dans lequel le Québec se démarque. L'entente Bordeaux-Laval signée hier s'inscrit parfaitement dans cette coopération, notamment en 2014, lorsque les deux universités s'associaient à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) du Québec et au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en France pour créer le Réseau Aquitaine-Québec -Optique, photonique et laser.

L'activité a aussi permis au premier ministre Philippe Couillard de rencontrer des représentants des différents instituts et pôles de recherche de l'Alliance Bordeaux-Laval et de pôles de coopération portés par d'autres universités québécoises ayant des partenariats avec l'Université de Bordeaux, et ce, dans les secteurs des neurosciences, du vieillissement, du laser, de la forêt, mais également du droit.

Partenariat Québec et Bordeaux Métropole

En après-midi, le premier ministre a pu s'entretenir avec le maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, Alain Juppé. Il a été question des grands projets économiques du Québec et de la France, notamment la Stratégie maritime qui représente un potentiel de partenariats important avec la ville de Bordeaux et la région aquitaine. En effet, le Grand port maritime de Bordeaux (GMP) figure à la 6e place des grands ports maritimes français. L'expertise bordelaise en transport maritime et en pêche est grandement reconnue, et les efforts déployés par la région dans le but de développer une « économie bleue », respectueuse de l'environnement, en font un partenaire de choix pour le Québec.

Une entente de 5 millions d'euros entre Raymark et France-Maternité

L'entreprise québécoise Raymark de Montréal et France-Maternité de Bordeaux ont conclu une entente pour la refonte du système d'information chez France-Maternité (enseigne nationale Bébé 9) pour la Centrale d'achat et le réseau boutique & Omnicanal.

Bébé 9, dont le siège est basé à Bordeaux et qui fêtera bientôt ses 50 ans d'existence, est leader sur son marché de la puériculture. Ce Groupe est à la tête de 140 magasins en France et offre une gamme complète de produits pour enfants de 0 à 36 mois.

Bébé 9 a choisi la firme québécoise RAYMARK pour réaliser la refonte totale de son système d'information de ses 140 boutiques et de sa Centrale d'achats.

La solution offerte par RAYMARK permettra au groupe français de répondre plus efficacement à sa clientèle en magasin, grâce à des solutions intégrant les technologies les plus modernes, en ligne, sur le site e-commerce ou en combinaison « Click n' Collect » (un service permettant aux consommateurs de commander en ligne pour ensuite retirer leur article dans un magasin de proximité). Ces outils permettront aussi à la Centrale d'achats d'opérer les fonctions de référencement, commandes et de réassort des boutiques.

Les vendeurs vont pouvoir mieux servir leurs clients en magasin physique bien sûr, mais aussi par le Web, les réseaux sociaux, le Corner store. Munis d'une tablette, ils prendront les commandes et pourront faire des recommandations selon le profil du client.

Cette entente permettra des retombées de 5 millions d'euros et l'embauche au siège Raymark à Montréal d'une vingtaine de personnes (développeurs, analystes et ingénieurs). Elle créera aussi une dizaine d'emplois en France par l'intégration de cette technologie et l'accompagnement de la marque Bébé 9.

Le premier ministre sera de retour à Paris demain afin de prendre part à la 18e Rencontre alternée des premiers ministres français et québécois en compagnie du premier ministre de la République française, Manuel Valls.


Source :
Cabinet du premier ministre du Québec



Retour à la liste