Mission Québec-Mexique

Philippe Couillard fait la promotion du partenariat transpacifique et du marché du carbone

Mexico, le 13 octobre 2015 - C’est devant un parterre de près de 400 représentants québécois et mexicains d’entreprises, d’institutions d'enseignement, de recherche et de culture, ainsi que de personnalités politiques mexicaines que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a fait état des grandes priorités économiques du Québec, soulignant l’intérêt de renforcer les liens déjà fructueux entre le Québec et le Mexique, de sorte que les deux territoires profitent du vaste potentiel qu’offrirait le Partenariat transpacifique.

« Le Québec et le Mexique ont tout intérêt à prendre les devants et à définir des objectifs communs pour approfondir leur intégration économique, de manière à appuyer la compétitivité régionale dans le contexte d’un accord qui poussera davantage leurs économies à se tourner vers l’Asie », a déclaré le premier ministre Couillard.

À cette fin, tout avait été mis en œuvre dans cette mission pour permettre à la centaine de participants de renforcer leurs relations, notamment par l’intermédiaire de maillages et de rencontres d’affaires dont les résultats n’ont pas tardé pour certains. Au total, plus de 300 rencontres d’affaires ont été organisées au cours de cette mission, qui a culminé par le dévoilement de dix-huit annonces et signatures dans les secteurs du commerce, de la recherche et de l’innovation, et de l’enseignement supérieur (voir liste en annexe).

« Je retiens, des témoignages que j’ai recueillis auprès des participants québécois, un enthousiasme généralisé devant le potentiel qu’offre le Mexique sur le plan des affaires et des partenariats de toutes sortes. Le Québec peut et doit miser sur les atouts mis en lumière au cours de cette mission. Si j’en juge par la qualité et le nombre des annonces diffusées aujourd’hui, je conclus que la proximité géographique et culturelle, sur le plan des affaires à tout le moins, permet à nos entreprises, institutions et organismes de développer rapidement des relations concrètes avec leurs partenaires mexicains », a ajouté M. Couillard.

« Les entreprises du Québec ont été au cœur de cette mission gouvernementale, qui a permis de faire valoir leurs forces et leur dynamisme auprès des acteurs économiques du Mexique. Les échanges commerciaux à venir avec le pays s’annoncent fructueux, en particulier dans le contexte de l'Alliance du Pacifique, où il exercera une grande influence en raison de son poids économique en Amérique latine. Grâce à nos efforts, le Québec et ses entreprises seront aux premières loges des occasions d’affaires futures avec ce partenaire d’avenir, qui fait figure de plateforme majeure pour les exportations québécoises », a souligné le ministre Daoust.

En matinée, le premier ministre a été fait «Citoyen d’honneur» (Huésped distinguido en espagnol) par le chef du gouvernement du District fédéral, Miguel Ángel Mancera, un honneur qui lui a été réservé pour souligner la qualité des liens qui unissent le Québec au District fédéral dans le contexte du 35e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Mexico.

Cette rencontre a aussi donné lieu à la signature d’une Déclaration commune entre les deux parties, qui prévoit une collaboration accrue dans les domaines de la culture, de l’économie, de l’environnement et des changements climatiques. Cette Déclaration est l’aboutissement de démarches entreprises par les ministres québécois Jacques Daoust et David Heurtel lors d’entretiens tenus respectivement avec le Secrétaire du développement économique et le Secrétaire de l’environnement du District fédéral au cours de la dernière année.

« Je me réjouis du fait que la tarification du carbone et autres mécanismes de marché ainsi que l’électrification des transports sont explicitement mentionnées dans cette Déclaration. Cela signifie que c’est à l’agenda du district fédéral, une entité fédérée abritant quelque 23 millions d’habitants, et qu’on reconnaît le Québec comme un partenaire crédible dans ces matières tout comme le rôle que doivent jouer les entités infranationales en matière de lutte contre les changements climatiques », a conclu le premier ministre du Québec.

Le premier ministre du Québec s’envole demain pour Reykjavík, capitale de l’Islande, où il participera, du 16 au 18 octobre, à la 3e Assemblée de l’Arctic Circle. Ce forum international facilite les échanges et le dialogue entre des décideurs sur les principaux enjeux liés à l’Arctique, dont les changements climatiques.


ANNEXE
MISSION QUÉBEC-MEXIQUE 2015
Liste des signatures et annonces
(37,9 Ko)


Source :
Harold Fortin
Porte-parole du premier ministre
Directeur des communications
Cabinet du premier ministre du Québec
Téléphone : 418 643-5321

Melissa Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations
Téléphone : 514 499-2552

Information :
Bruno Sarra-Bournet
Conseiller en communication
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Téléphone : 418 649-2400, poste 57090



Retour à la liste