Le gouvernement, la ville de Sherbrooke et la société civile derrière la candidature du Québec pour l'obtention des Jeux de la Francophonie 2021

Abidjan, Côte d'Ivoire, le 1er mars 2016 - C'est aujourd'hui que s'est tenue une étape déterminante du processus d'analyse menant à la désignation de l'hôte des Jeux de la Francophonie de 2021. La ministre des Relations internationales et de la Francophonie et coprésidente du comité de candidature, Christine St-Pierre, le ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, ministre responsable de la région de l'Estrie et député de Sherbrooke, Luc Fortin, le premier ministre et président d'honneur du comité de candidature, Jean Charest, le maire de la ville de Sherbrooke et coprésident du comité de candidature, Bernard Sévigny, ont fièrement présenté la candidature du gouvernement du Québec (Sherbrooke) à Abidjan, en Côte-d'Ivoire, devant les membres du Conseil d'orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF).

« Pour le Québec, ces Jeux représentent le lieu de dialogue entre les jeunes provenant de tous les continents. Nous souhaitons faire des Jeux de 2021 le lieu de tous les espoirs en permettant aux jeunes artistes et athlètes du monde entier de se dépasser et de s'accomplir », a déclaré la ministre Christine St-Pierre.

« En accueillant les Jeux de la Francophonie, le Québec pourra offrir une expérience unique aux artistes d'ici et d'ailleurs, en leur permettant d'enrichir leur démarche artistique et de renforcer le dialogue des cultures. Les Jeux serviront de véritable tremplin pour le développement de leur carrière au Québec ainsi qu'aux quatre coins de la Francophonie », a souligné M. Luc Fortin.

« L'annonce d'aujourd'hui est l'occasion de réitérer l'attachement et l'appui indéfectible du Québec à la Francophonie, de même qu'à cet événement culturel et sportif d'envergure mondiale. Le Québec a été un acteur clé dans la création de cet évènement dès 1987, je me réjouis de la candidature de la Ville de Sherbrooke à ces Jeux quelques trente années plus tard », a déclaré Jean Charest, premier ministre du Québec (2003-2012).

« La Ville de Sherbrooke a démontré qu'elle avait les infrastructures nécessaires et le soutien de ses partenaires de même que celui de la population qui est prête à recevoir toute la Francophonie. Ce serait un grand honneur pour la Ville de Sherbrooke d'être associée aux noms des grandes villes qui ont déjà célébré les Jeux de la Francophonie », a indiqué M. Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke.

Le gouvernement du Québec a tout mis en œuvre pour que le comité d'experts du CIJF puisse constater la qualité de la candidature lors de sa visite à Sherbrooke du 6 au 10 novembre 2015. D'ailleurs, la candidature québécoise a été citée comme étant un modèle d'excellence, de perfectionnisme, de cohésion et de collaboration.

Rappelons que le gouvernement du Québec (Sherbrooke) se trouve en lice aux côtés du gouvernement du Nouveau-Brunswick (Moncton/Dieppe). Les deux gouvernements ont défendu leur candidature devant le Conseil d'orientation, l'organe délibératif du CIJF, lequel est composé de dix-huit représentants d'États ou de gouvernements membres de l'Organisation internationale de la Francophonie. Le Conseil d'orientation a notamment pour rôle de soumettre ses propositions sur le choix du pays hôte des Jeux suivants. L'hôte des Jeux sera officiellement déterminé en novembre 2016 lors du XVIe Sommet de la Francophonie à Antananarivo, au Madagascar.

La ministre St-Pierre a par ailleurs profité de l'occasion qui lui a été donnée d'échanger avec le premier ministre de Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan, sur les priorités du Québec en Côte d'Ivoire, mais aussi plus largement en Afrique de l'Ouest, soit les échanges économiques, l'éducation, la lutte contre les changements climatiques et l'action du Québec en matière de solidarité internationale. La ministre St-Pierre et le ministre Fortin ont également eu l'occasion de s'entretenir avec le ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d'Ivoire, Maurice Kouakou Bandaman et le ministre des Sports et des Loisirs de Côte d'Ivoire, François Albert Amichia.


Pour en savoir plus sur les activités du Ministère, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : http://bit.ly/1lSqqTn



Sources :
François Caouette
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
Téléphone : 418 649-2319


Joanie Dumais
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française
Téléphone : 418 380-2310


Sylvie Proulx
Attachée politique
Relations avec la communauté
Cabinet de la mairie
Ville de Sherbrooke
Téléphone : 819 821-5969


Information :
Julianne Bossé
Conseillère en communication
Direction des communications
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Téléphone : 418 649-2400, poste 57056


Anne-Sophie Lacroix
Responsable des relations avec les médias
Ministère de la Culture et des Communications
Tél. : 418 380-2363, poste 7239


François V. Corbeil
Conseiller
Bureau de Jean Charest, premier ministre du Québec (2003-2012)
Téléphone : 819 432-1721

Retour à la liste