Signature de l’Accord de Paris : une mobilisation internationale à laquelle le Québec entend participer

Québec, le 22 avril 2016 – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine
St-Pierre, se réjouissent que près de 175 représentants de pays dont le Canada, un record historique, aient signé l’Accord de Paris, en ce Jour de la Terre, lors d’une cérémonie officielle qui s’est déroulée aujourd’hui au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York.

« L’accord de Paris est un puissant symbole de mobilisation. C’est la mobilisation du secteur privé, de la société civile, des villes et des régions. Aujourd’hui, les chefs d’État et de gouvernement s’engagent à poser des gestes concrets pour développer une économie du 21e siècle et pour lutter contre les changements climatiques. Le Québec a une responsabilité vis-à-vis sa population et la communauté internationale. C’est pourquoi nous avons adopté une cible de réduction d’émissions de gaz à effet de serre de 37,5 % sous le niveau de 1990 à l’horizon 2030. Nous avons également adopté une politique énergétique d’avant-garde. Tout cela, pour nous assurer que nos entreprises soient encore plus compétitives, que notre population puisse vivre dans un environnement sain, et que les générations qui nous suivront puissent profiter des mêmes avantages dont nous avons bénéficié », a déclaré le premier ministre.

« L’Accord de Paris vient reconnaître que la solution aux changements climatiques ne peut être que globale. Conscient de cette réalité, le Québec a contribué à remettre cet enjeu de taille au cœur des discussions de haut niveau sur la scène canadienne. Il collabore ainsi étroitement avec les autres gouvernements du Canada à l’élaboration d’un cadre d’action pancanadien ambitieux, qui mettra notamment en valeur les mécanismes de tarification du carbone, et soutiendra le développement d’une économie verte et prospère. Ensemble, nous pouvons offrir à nos enfants et aux générations futures une meilleure qualité de vie et un avenir prospère et durable. Faisons-le pour eux! », a souligné le ministre Heurtel.

« Nous appuyons la signature par le gouvernement fédéral de cet accord qui assure un cadre à long terme pour la réduction des gaz à effet de serre. Nous avons également annoncé plusieurs mesures de coopération internationale lors de la CdP21, mettant ainsi en avant-plan le rôle concret de tous les paliers de gouvernement, notamment les États fédérés, dans la lutte contre les changements climatiques », a ajouté la ministre Christine St-Pierre.

Lors de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CdP-21), 195 pays ont adopté l’Accord de Paris, dont l’objectif est de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 °C par rapport à la période préindustrielle. L’accord entrera en vigueur lorsqu’il aura été ratifié par au moins 55 États représentant au moins 55 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.


Pour en savoir plus sur les activités du Ministère, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : http://bit.ly/1lSqqTn



Sources :
Harold Fortin
Porte-parole du premier ministre
Directeur des communications
Cabinet du premier ministre du Québec
Téléphone : 418 643-5321

François Caouette
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
Téléphone : 418 649-2319

Mylène Gaudreau
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Téléphone : 418 521-3911

Information :
Julianne Bossé
Direction des communications
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Téléphone : 418 649-2400, poste 57056

Retour à la liste