Les ministres St-Pierre et Fortin se réjouissent de l’adoption d’un projet de directives opérationnelles sur le numérique à l’UNESCO

Québec, le 19 décembre 2016 – La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, et le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Luc Fortin, tiennent à souligner l’adoption d’un projet de directives opérationnelles sur le numérique le 14 décembre dernier, dans le cadre de la 10e session ordinaire du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO.

Le Gouvernement du Québec examine la question de l’incidence des technologies numériques sur la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles depuis plusieurs années. Il a grandement contribué à mettre cet enjeu à l’ordre du jour du Comité dès 2012. L’adoption de ce projet de directives opérationnelles, qui sera soumis à l’approbation de la Conférence des Parties à la Convention en juin 2017, couronne quatre années de réflexion sur les enjeux posés par la technologie numérique.

« Nous vivons dans une époque où les tribunes se multiplient, où les accès à la culture se démocratisent, où nous sommes plus ouverts et connectés que jamais. Le Québec a choisi d’aborder de front cette nouvelle réalité, d’adapter ses politiques et ses mesures culturelles afin de tirer profit des occasions offertes par ce nouvel environnement. Ces enjeux seront d’ailleurs abordés dans la Politique internationale du Québec, qui sera lancée en 2017. Nous avons, au Québec, une culture unique que nous devons chérir et protéger, et je me réjouis de voir que l’UNESCO adopte un projet de directives opérationnelles qui permettra aux États et gouvernements membres d’orienter leurs pratiques dans le domaine numérique », a affirmé la ministre St-Pierre.

« Notre gouvernement est très heureux de l’adoption du projet de directives opérationnelles sur le numérique. Nous sommes convaincus de la nécessité d’assurer la pérennité et l’accessibilité des contenus culturels en ligne de même que de renforcer les compétences numériques du secteur culturel et du grand public. Ce consensus entre les États et gouvernements présents à Paris démontre toute l’importance accordée à ce texte dans la mise en œuvre de la Convention à l’ère numérique, une priorité pour le Québec », a ajouté le ministre Fortin.

Au cours des dernières semaines, le Gouvernement du Québec a participé à plusieurs discussions sur le sujet au sein du Groupe des ambassadeurs francophones auprès de l’UNESCO. De ces discussions ont émergé des propositions d’amendements substantiels qui, favorablement accueillis par le Comité, enrichissent le projet de directives opérationnelles sur plusieurs plans, dont la sensibilisation à la consommation de la culture locale en ligne et sa promotion. Rappelons que le Québec est représenté à l’UNESCO par Julie Miville-Dechêne, qui a par ailleurs salué l’adoption du projet de directives opérationnelles et qui a prononcé une allocution sur l’importance de tirer profit des nouvelles technologies lors de la session.

Le Québec vise à adapter ses politiques pour mieux répondre aux nouvelles réalités culturelles. À cet égard, mentionnons qu’une vaste consultation publique s’est déroulée du 6 juin au 29 août 2016 dans 17 régions du Québec en vue du renouvellement de la politique culturelle du Québec. Ce sont quelque 320 intervenants, citoyens, organismes, regroupements ou instances municipales qui ont présenté leurs recommandations au ministre Fortin. Outre ces consultations, plus de 450 mémoires ont été déposés et 2 959 personnes ont répondu au questionnaire en ligne. Cette nouvelle politique s’appuiera sur les acquis tout en tenant compte des enjeux actuels, tels que les technologies numériques.

Le Plan culturel numérique du Québec

Le Plan culturel numérique du Québec, lancé en septembre 2014, a été mis en œuvre pour donner aux acteurs du milieu culturel les moyens d’investir le monde du numérique afin de permettre au Québec de profiter des nombreux avantages économiques que recèle cet univers et de demeurer concurrentiel sur les marchés mondiaux. Il a également pour but de favoriser la création, l’innovation et la diffusion de la culture québécoise au plus grand nombre, sur les marchés locaux, nationaux et internationaux.

Pour en savoir plus sur les activités du Ministère et de ses 28 représentations dans 15 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : http://bit.ly/1lSqqTn



Sources :
François Caouette
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2319

Karl Filion
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Culture et des Communications
et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française
Tél. : 418 380-2310

Information :
Pascal Ouellet
Responsable des relations médias
Direction des communications
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Téléphone : 418 649-2400, poste 57101


Retour à la liste