Le Québec accueille une première visite du Conseil des ambassadeurs de la Ligue arabe au Canada

Québec, le 25 avril 2017 – La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, a rencontré aujourd’hui les membres du Conseil des ambassadeurs de la Ligue arabe (CALA) accrédités au Canada, qui prenaient part à une première visite au Québec. Lors de ses échanges avec les membres du CALA, Mme St-Pierre a rappelé l’engagement du Québec en faveur de l’ouverture économique, de la mobilité des talents et de l’internationalisation des entreprises québécoises, en soulignant qu’il s’agissait d’un choix économique tout autant qu’une affirmation des valeurs québécoises d’inclusion, d’ouverture, de démocratie, de droits de la personne, d’État de droit, de solidarité et de développement durable.

La ministre a souligné qu’une des priorités du Québec était de mieux comprendre les besoins, les objectifs et les aspirations du monde arabe, dans le but de développer des collaborations mutuellement bénéfiques. Elle a également mentionné que le Québec souhaitait accorder une plus grande importance aux enjeux de respect des droits de la personne, qui couvrent autant les enjeux d’égalité homme-femme que la diversité des genres et les droits de la communauté LGBT.

Cette visite a permis de mettre en lumière les nombreuses occasions d’affaires et d’investissements qu’offrent les pays du Golfe et du Maghreb et de positionner l’expertise du Québec dans des secteurs d’intérêt pour les membres du CALA, par exemple l’environnement et la Stratégie maritime. Les questions liées à l’immigration ont également été au cœur des discussions.

Les membres du CALA assisteront à des présentations de certains grands chantiers du Québec et rencontreront plusieurs membres du gouvernement, dont la vice-première ministre, Lise Thériault, la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, et le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel. La délégation rencontrera également des représentants des autres groupes parlementaires de l’Assemblée nationale.

Citation :

« Tant par son importante communauté d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient que par son intérêt pour les échanges commerciaux et culturels, le Québec mise sur des rapports de long terme avec les pays arabes. Nous pouvons déjà compter sur une grande communauté d’origine arabe chez nous, des nouveaux arrivants qui font profiter le Québec de leurs talents sur les plans économique, culturel, politique. Le Québec entend miser sur un dialogue ouvert, comme nous l’avons toujours fait, puisque le dialogue interculturel et la connaissance mutuelle constituent des gages de développement et de paix. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Faits saillants :

  • Parmi les membres de la CALA, notons la présence des représentants : des Émirats arabes unis (Mohammed Al Shehhi), de la Tunisie (Riadh Essid), de l’Égypte (Motaz Mounir Moharam Zahran), de l’Algérie (Hocine Meghar), de l’Autorité palestienne (Nabil Marouf, représentant en chef de la délégation générale), du Qatar (Mirdef Ali Al-Qashouti, premier secrétaire), de la Libye (Khaled Elsahli, consul et chargé d’affaires p. i.), du Maroc (Abdollah Lkahya, chargé d’affaires p. i.) et du Liban (Sami Haddad, chargé d’affaires p. i.).
  • Des liens multiples existent entre le Québec et plusieurs pays arabes dans les domaines de :
    • L’enseignement supérieur (ententes d’exemption avec la Mauritanie, le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et le Liban)
    • La culture (la Tunisie était l’invitée d’honneur de l’édition 2017 du Salon international du livre de Québec, du 5 au 9 avril)
    • La Francophonie (membres : Mauritanie, Algérie, Maroc, Égypte et Liban; membre associé : Qatar; membre observateur : Émirats arabes unis)
    • L’immigration (large communauté d’origine arabe qui dépasse les 400 000 personnes – proviennent en majorité du Liban, du Maroc, de l’Algérie, de l’Égypte et de la Tunisie)
  • Plus de 5 000 étudiants arabes poursuivent leur éducation dans des universités québécoises, lesquelles renferment des chercheurs, des professeurs et des doyens en provenance des pays arabes.
  • Des centaines d’entreprises et d’institutions québécoises sont présentes et actives dans les pays arabes : Bombardier, SNC-Lavalin, CAE, Rio Tinto Alcan, SR Telecom, École nationale d’administration publique, Hautes Études commerciales, Collège LaSalle.
  • Le 2 décembre 2016, DP World (un opérateur portuaire mondial) a annoncé la création d’une plateforme d’investissement en partenariat avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), totalisant 5 G$ CA (3,7 G$ US) et visant à investir dans des ports et terminaux à l’échelle mondiale.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 26 représentations dans 14 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : http://bit.ly/1lSqqTn



Source et information :
Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2319


Retour à la liste