Budget 2017 de l'administration Trump - Le Québec se réjouit de la décision du Congrès américain de maintenir le financement gouvernemental pour la protection des Grands Lacs et du lac Champlain

Québec, le 4 mai 2017 – Le Gouvernement du Québec se réjouit de la décision prise par le Congrès américain afin de maintenir l'intégralité des crédits consacrés à la Great Lakes Restoration Initiative (GLRI) et au Lake Champlain Basin Program (LCBP) pour l'année financière 2017. Cette décision démontre que l'approche du Québec dans ce dossier, axée sur la formation d'une coalition régionale et binationale renforcée par le travail de terrain des délégations du Québec à Chicago et à Boston, a porté fruit.

Rappelons que dans sa dernière proposition budgétaire, l'administration fédérale américaine proposait de diminuer substantiellement les budgets de ces programmes pour 2017. Dans ce contexte, cette décision du Congrès constitue un signal fort de sa volonté de faire de la protection des Grands Lacs et du lac Champlain une priorité.

En prévision du prochain budget de l'administration fédérale américaine, le Québec entend maintenir et accentuer ses efforts pour défendre et promouvoir ces importants programmes environnementaux.

Citation :

« Depuis les derniers mois, notre gouvernement est à pied d'œuvre au sujet de cet enjeu d'une très grande importance pour le Québec. En mobilisant nos alliés régionaux, notamment de la Commission des Grands Lacs ainsi que de la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent, et grâce aux démarches de la Délégation du Québec à Chicago, nous avons pu mettre en œuvre une série d'actions pour porter notre message commun quant aux répercussions environnementales et économiques dévastatrices sur l'espace Grands Lacs-Saint-Laurent qu'aurait l'abolition du GLRI et du LCBP. »

Christine St‑Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« Tous les efforts menés depuis des années pour améliorer la qualité de l'eau et des écosystèmes dans les Grands Lacs contribuent à nos propres efforts environnementaux pour le fleuve Saint-Laurent. Il est donc vital pour le Québec et pour les acteurs politiques et économiques du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent, ainsi que pour ceux du lac Champlain, de maintenir cette action concertée afin de capitaliser sur les consensus régionaux autour des questions de protection des eaux et des écosystèmes. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« De par mon implication au sein du Caucus législatif des Grands Lacs, je suis bien au fait de l'état de santé des Grands Lacs, et par conséquent de celui de son unique émissaire, le fleuve Saint-Laurent. Je suis heureux de constater que les représentations concertées du Québec et de ses partenaires pour faire valoir l'importance de maintenir le financement consacré au GLRI ont trouvé écho auprès du Congrès américain. »

Guy Ouellette, représentant de l'Assemblée nationale du Québec au comité exécutif du Caucus législatif des Grands Lacs

Faits saillants :

  • Principaux gestes posés par le Gouvernement du Québec dans les derniers mois :
    • Lettre conjointe Québec-Ontario adressée au Congrès, signée par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et les ministres québécois et ontarien de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La lettre était adressée au Chairman et Ranking Member du House Appropriations Subcommittee on Interior, Environment, and Related Agencies.
    • Lettre cosignée par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, la secrétaire des Ressources naturelles du Vermont et le commissaire du département de la Conservation environnementale de l'État de New York. Cette lettre était destinée aux Committees on Appropriations du Sénat américain et de la Chambre des représentants, afin de mettre en valeur l'importance du Lake Champlain Basin Program.
    • Communications directes du premier ministre et de son cabinet avec leurs homologues des partenaires régionaux suivants : Michigan, Wisconsin, Indiana, Ontario.
    • Travail de réseautage terrain effectué par la Délégation du Québec à Chicago auprès des interlocuteurs suivants : membres du Congrès et des législatures d'État des six États des Grands Lacs sur son territoire; lieutenant-gouverneur de l'Ohio; forum régional (Commission des Grands Lacs); ONG (Alliance for the Great Lakes); fondations et organismes régionaux (Joyce Foundation, Nature Conservancy Fund); Environmental Council of the States.
    • Lettre cosignée par les membres du Caucus législatif des Grands Lacs, un regroupement de législateurs du Québec et de l'Ontario ainsi que des huit États des Grands Lacs. Cette lettre d'appui visant le maintien des efforts pour la protection des Grands Lacs était destinée au président Trump.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 26 représentations dans 14 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : http://bit.ly/1lSqqTn



Sources :
Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2319

Émilie Simard
Attachée de presse Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
418 521‑3911

Information :
Guillaume Sarra-Bournet
Coordonnateur affaires publiques et missions
Direction des communications et des affaires publiques
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2400, poste 57277


Retour à la liste