Bilan de session parlementaire

Le Québec encore mieux positionné à l’international

Québec, le 29 juin 2017. – En marge de sa mission à Paris, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, dresse un bilan favorable de l’action internationale du Québec au cours de la dernière session.

Très actif aux États-Unis à la suite de l’élection américaine, le Gouvernement du Québec a entrepris dans les derniers mois plusieurs démarches concertées avec ses partenaires canadiens et américains afin d’assurer la promotion et la défense des intérêts du Québec aux États-Unis. Parmi les dossiers couronnés de succès, rappelons les représentations visant à contrer l’application d’une mesure Buy American dans le budget de l’État de New York. Le rôle actif joué par le Québec dans la mobilisation des acteurs politiques et économiques du bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent en vue de la reconduction des budgets fédéraux américains consacrés à sa protection doit également être souligné.

D’importantes étapes ont par ailleurs été franchies pour l’application provisoire de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne. Ratifié par le Parlement européen en février, l'Accord a été approuvé par l’Assemblée nationale du Québec à la mi-juin, ce qui permet au Gouvernement de donner son assentiment à l’Accord et de prendre les mesures nécessaires à son application provisoire, laquelle est imminente.

Ces réussites ont montré l’importance d’être présents au bon endroit, au bon moment pour exercer efficacement notre influence et faire valoir nos intérêts. Ainsi le Québec s’est-il doté de nouveaux moyens à cet égard, dans la foulée du lancement en avril de sa nouvelle politique internationale Le Québec dans le monde : s’investir, agir, prospérer. Parmi ces moyens, le renforcement du réseau des représentations du Québec à l’étranger, qui passera à 33 représentations dans 19 pays d’ici 2019, et la désignation d’émissaires chargés de faire avancer les dossiers transversaux de la mobilité et de la reconnaissance des qualifications professionnelles, des changements climatiques et des enjeux nordiques et des droits de la personne.

Notons enfin que cette session a été marquée par l’approfondissement des relations avec de nombreux territoires, dont le Mexique et Cuba, où Mme St-Pierre s’est rendue en mission. La ministre a aussi continué de profiter de ses différentes tribunes pour promouvoir les valeurs de tolérance et d’inclusion du Québec et poursuivre les efforts pour la défense des droits et libertés de la personne sur la scène internationale, notamment des personnes LGBT.

Citation :

« Notre gouvernement est plus proactif que jamais pour positionner favorablement le Québec, assurer son rayonnement et défendre ses valeurs et ses intérêts sur la scène internationale. Dans les derniers mois, notre diplomatie distinctive a encore une fois montré son efficacité et nos efforts ont porté fruit, notamment ceux investis pour promouvoir l’AECG auprès de nos partenaires européens ou encore pour participer à la mobilisation avec nos partenaires américains en faveur de la protection du bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent. Avec la nouvelle politique internationale Le Québec dans le monde : s’investir, agir, prospérer, nous nous sommes dotés d’orientations claires pour faire avancer les intérêts du Québec et nous pourrons bientôt nous appuyer sur un réseau renforcé pour atteindre nos objectifs. En cette année où le ministère des Relations internationales et de la Francophonie célèbre ses 50 ans, le Québec a tout en main pour continuer de se démarquer et demeurer un acteur crédible et responsable sur la scène internationale. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Faits saillants :

  • Dès le lendemain de l’élection américaine en novembre 2016, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie conçoit un plan d’action post élections en concertation avec les principaux ministères concernés. Depuis, le gouvernement est à pied d’œuvre afin de promouvoir et de défendre les intérêts du Québec aux États-Unis. Le plan d’action mise notamment sur :
    • une campagne de diplomatie publique faisant la promotion des bienfaits de l’intégration commerciale et de l’interdépendance économique nord-américaine sur le territoire américain
    • une intensification des missions sectorielles aux États-Unis
    • une étroite concertation avec les gouvernements fédéral et ontarien
  • Le 14 février, le Parlement européen se prononce en faveur de l’Accord économique et commercial global (AECG). Il s’agit d’une étape importante dans la mise en œuvre de cet accord prioritaire pour le Québec, puisqu’elle autorise son application provisoire et enclenche le processus de ratification dans les États membres de l’Union européenne. La ministre St-Pierre, présente à Strasbourg pour le vote, s’était rendue à Bruxelles en janvier pour rencontrer des députés appartenant à différents groupes politiques ainsi que des députés membres de la Délégation pour les relations avec le Canada et de la Commission du commerce international en vue de faire valoir les intérêts mutuels de cet accord.
  • Le 11 avril, le gouvernement lance la politique internationale Le Québec dans le monde : s’investir, agir, prospérer. Cette politique s’appuie sur une analyse approfondie des enjeux mondiaux actuels et sur les résultats d’une vaste consultation dans la société civile. Elle s’articule autour de trois grandes orientations : rendre les Québécois plus prospères, contribuer à un monde plus durable, juste et sécuritaire, et promouvoir la créativité, la culture, le savoir et la spécificité du Québec.
  • Dans la foulée du Plan économique du Québec, qui octroie le 28 mars 2017 des investissements additionnels de 100 M$ sur cinq ans pour soutenir l’action internationale, le Ministère annonce en mai le renforcement du réseau des représentations du Québec à l’étranger, qui passera à 33 représentations dans 19 pays d’ici 2019. Des ressources additionnelles seront ainsi déployées en Afrique, en Amérique latine, en Asie, aux États-Unis et en Europe.
  • L’année 2017 marque les 50 ans du ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Le 12 avril, le premier ministre, Philippe Couillard, et la ministre St-Pierre inaugurent l’exposition Le Québec et le monde – 50 ans d’action internationale présentée au Musée de la civilisation à Québec jusqu’au 5 novembre 2017. Activité phare de cet anniversaire, l’exposition propose au public de découvrir le rayonnement du Québec à l’étranger.
  • Le Québec poursuit par ailleurs ses actions en solidarité internationale, notamment pour la défense des droits et libertés des personnes LGBT. Pour une première fois d’ailleurs, le plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie et la transphobie Pour un Québec riche de sa diversité lancé le 17 mai contient un volet international.
  • Principales missions à l’étranger pendant la session :
    • Mission en Haïti de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade, à l’occasion de l’assermentation du nouveau président haïtien en février.
    • Mission à Cuba en février de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, à l’occasion de la Foire internationale du livre de La Havane, où le Québec et le Canada sont à l’honneur.
    • L’inauguration du vol direct quotidien Montréal-Shanghai, le 16 février 2017, a été le départ d’une importante mission économique et touristique de la ministre du Tourisme Julie Boulet qui était accompagnée de plusieurs partenaires de l’industrie touristique.
    • Mission économique et politique au Japon de la vice-première ministre, Lise Thériault, du 6 au 9 mars.
    • En mai, mission économique et institutionnelle historique en Israël et en Cisjordanie du premier ministre, Philippe Couillard, ainsi que de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade. Une centaine de représentants d’entreprises et d’institutions des secteurs de l’aérospatiale, des sciences de la vie et des technologies médicales ainsi que des technologies de l’information et du numérique les accompagne.
    • Mission de la ministre St-Pierre au Mexique du 28 au 31 mai. Cette mission est notamment l’occasion pour la ministre St-Pierre d’exposer la position du Québec face à la modernisation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).
    • Mission du ministre Luc Fortin en France et Participation du Gouvernement du Québec, du 12 au 15 juin 2017, à la 6e Conférence des Parties de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. À cette occasion, les Parties approuvent de nouvelles directives opérationnelles sur la mise en œuvre de la Convention dans l’environnement numérique.
    • Deux missions de la ministre St-Pierre sur le territoire américain au mois de juin, d’abord à Boston le 16 juin dernier, puis à New York et à Los Angeles les 22 et 23 juin.

À cette liste s’ajoutent une vingtaine de missions ministérielles réalisées aux États-Unis depuis le début de l’année dans les États suivants : New York, Washington D.C., Californie, Kentucky, Texas, Massachusetts et Vermont. Rappelons par ailleurs que la ministre est présentement en mission en France jusqu’au 30 juin, dans la foulée de l'élection d'un nouveau président et de la formation du gouvernement français. Elle a d’ailleurs remis ce matin une médaille du 50e anniversaire du ministère des Relations internationales et de la Francophonie à TV5 en reconnaissance de la contribution de cette grande institution télévisuelle au rayonnement du Québec à travers la planète. Mentionnons également que le premier ministre Philippe Couillard a effectué le 19 juin dernier sa première mission en sol américain depuis les élections présidentielles de novembre 2016.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 26 représentations dans 14 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : http://bit.ly/1lSqqTn


Source et information :
Ann-Clara Vaillancourt
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales
et de la Francophonie
418 649-2319


Retour à la liste