Projets mobilisateurs dans le domaine des technologies propres

Québec lance un appel de projets visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Québec, le 26 septembre 2017 – Le gouvernement du Québec lance un appel de projets mobilisateurs dans le domaine des technologies propres appliquées aux secteurs agricole et agroalimentaire afin de favoriser la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Cette initiative, soutenue par l’entremise du Fonds vert, s’inscrit dans la mise en œuvre d’une mesure issue du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, laquelle a pour objectif d’appuyer la recherche, l’innovation et la commercialisation.

Un soutien financier de 12,5 millions de dollars est prévu d’ici 2020 pour la réalisation d’un ou de plusieurs projets mobilisateurs, lesquels visent à appuyer des entreprises afin qu’elles regroupent leurs efforts pour concrétiser des projets de développement d’un produit ou d’un procédé novateur, et ce, en mobilisant des universités, des centres publics de recherche ainsi que des PME.

La ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie,
Mme Christine St Pierre, en ont fait l’annonce aujourd’hui, à l’occasion du Colloque international sur la sécurité alimentaire et la nutrition à l’heure des changements climatiques.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, M<sup>me</sup> Christine St Pierre, et la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, M<sup>me</sup> Dominique Anglade.
La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine St Pierre, et la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade.

Citations :

« Le Québec compte de nombreuses entreprises qui conçoivent et développent des technologies propres et détient un important savoir faire en matière de recherche et d’innovation dans ce domaine. Les projets mobilisateurs permettront donc d’accroître davantage cette capacité d’innover et de renforcer la compétitivité des entreprises québécoises qui intègreront ces nouvelles technologies, tout en réduisant nos émissions de gaz à effet de serre. »

Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« Le Colloque international sur la sécurité alimentaire et la nutrition à l’heure des changements climatiques représente une tribune de choix pour le lancement de cet appel de projets. En effet, quelque 225 participants, dont des chercheurs ainsi que des représentants d’organisations internationales et de milieux universitaires, sont réunis pour promouvoir l’apport du secteur agricole à la lutte contre les changements climatiques, ce qui rejoint de près les objectifs visés par les projets mobilisateurs dans le domaine des technologies propres appliquées aux secteurs agricole et agroalimentaire. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« Grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, le gouvernement soutient les entreprises québécoises dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone. En plus de contribuer à la modernisation et au développement durable de notre économie, cette mesure concrète, qui s’inscrit dans le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, nous permet de lutter, ensemble, contre les changements climatiques afin d’assurer une qualité de vie à nos enfants. Faisons-le pour eux! »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« L’industrie agroalimentaire est l’un des secteurs clés de l’économie québécoise et son importance dans nos régions est indéniable. En mai 2017, ce sont près de 28 000 exploitations agricoles qui engendraient des recettes de plus de 8 milliards de dollars. Cette industrie est forcément concernée par la réduction des émissions de gaz à effet de serre et les changements climatiques. Il est primordial d’encourager les projets novateurs dans ce domaine afin d’outiller les acteurs de l’agriculture et de la transformation alimentaire et de leur offrir la chance d’utiliser les meilleures pratiques. Le Québec doit être un modèle international dans la lutte contre les changements climatiques et je suis convaincu que l’industrie agroalimentaire est prête à relever ce défi. »

Laurent Lessard, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre du Québec

Faits saillants :

  • Les projets mobilisateurs consistent à mettre en commun le travail des entreprises, des universités et des centres publics de recherche pour mener à bien le développement d’un produit ou d’un procédé novateur dont la commercialisation favorisera la réduction des émissions de GES.
  • Par l’entremise de projets mobilisateurs dans le domaine des technologies propres appliquées aux secteurs agricole et agroalimentaire, le gouvernement du Québec souhaite appuyer les entreprises de toutes les régions dans leurs efforts de développement visant à réduire les émissions de GES.
  • Les entreprises intéressées à soumettre un projet mobilisateur doivent prendre connaissance du Guide d’appel de projets et transmettre leur formulaire de proposition au plus tard le 8 janvier 2018. Pour obtenir l’information relative à cet appel de projets, consultez le www.economie.gouv.qc.ca/ges2017.
  • Le Colloque international sur la sécurité alimentaire et la nutrition à l’heure des changements climatiques, qui se déroule jusqu’au
    27 septembre au Centre des congrès de Québec, est organisé par le gouvernement du Québec en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Il a entre autres pour objectif de promouvoir l’importance des systèmes agricoles et alimentaires dans la lutte contre les changements climatiques.
  • Le Plan d’action 2013 2020 sur les changements climatiques propose 30 priorités, lesquelles regroupent plus de 150 actions, en matière de lutte contre les changements climatiques.

Lien connexe :

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

MESI sur les réseaux sociaux :

Twitter : twitter.com/economie_quebec
Facebook : www.facebook.com/EconomieQc
LinkedIn : www.linkedin.com/company/362721?trk=tyah&trkInfo=tarId:1415637203135,tas:Minist%C3%A8re%20de%20l’%C3%89conomie,idx:1-1-1
YouTube : www.youtube.com/user/MDEIEQuebec

Sources :
Gabrielle Tellier
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique
418 691-5650

Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides
418 649-2319

Émilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
418 521-3911

Mathieu Gaudreault
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec
418 643-7295

Information :
Jean-Pierre D’Auteuil
Responsable des relations médias
Direction des communications
Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation
418 691-5698, poste 4868
Cell. : 418 559-0710

Retour à la liste