Droits de la personne : Le Québec déploie des efforts importants pour mettre en œuvre ses engagements internationaux

Québec, le 12 décembre 2017 – Le Québec a fait valoir les efforts importants qu’il consacre à la promotion et la protection des droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans (LGBT) et à l’amélioration des conditions de vie des peuples autochtones lors de la Conférence fédérale-provinciale-territoriale qui a réuni, à Gatineau du 10 au 12 décembre, les ministres responsables des droits de la personne.

La ministre de la Justice Stéphanie Vallée a présenté à ses collègues deux des plans d’actions phares du Québec pour lutter contre l’homophobie et la transphobie d’une part, et pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits, d’autre part.

Ces deux plans d’action dotés de mesures concrètes illustrent à quel point le Gouvernement du Québec prend au sérieux le respect des droits de la personne, des droits qui sont enchâssés dans 12 pactes, conventions et protocoles internationaux auxquels le Québec s’est déclaré lié. Le Québec a fait valoir l’importance qu’il accorde à la mise en oeuvre de ses engagements internationaux, notamment par sa procédure lui permettant de se déclarer lié à ceux-ci et par sa participation active aux exercices onusiens de reddition de compte.

En marge de la conférence, le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, et les autres ministres présents ont écouté avec intérêt les plaidoyers des chefs des organisations nationales autochtones ainsi qu’une vingtaine de groupes de défense des droits de la personne. Rappelons que dans sa politique d'affirmation du Québec et de relations canadiennes, le gouvernement affirme que : « L’identité́ québécoise s’enrichit par la contribution des personnes de toutes origines tout en étant intimement attachée à la continuité́ de son caractère distinct et francophone ainsi qu’à la contribu-tion historique des Autochtones ». Il y exprime clairement sa volonté́ d’harmoniser ses relations avec les Autochtones et de développer celles-ci sur la base de la coopération.

L’ouverture de cette conférence, le 10 décembre, coïncidait avec les célébrations en-tourant la Journée internationale des droits de l’Homme, était la première rencontre du genre depuis près de 30 ans.

Citations :

« Avec sa nouvelle Politique internationale, lancée en avril dernier, le Gouvernement du Québec s’est engagé à intensifier ses actions de promotion des droits et libertés de la personne, notamment en ce qui concerne l’égalité entre les femmes et les hommes et la protection et la promotion des droits des personnes LGBT. La participation de mes collègues à cette conférence a mis de l’avant notre engagement, notre rôle actif ainsi que notre volonté claire d’exercer pleinement nos compétences en matière de droits de la personne. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

« Le Gouvernement du Québec agi sur plusieurs problématiques en déployant des initiatives porteuses pour protéger et promouvoir les droits de la personne. Cette rencontre a été l’occasion de faire valoir deux plans d’actions novateurs, notamment le Plan d’actions en matière de lutte contre l’homophobie et la transphobie 2017-2022 et le plan d’action pour le développement social et culturel des premières nations et des inuits 2017-2022. Par nos actions, nous continuerons à soutenir les québécoises et québécois afin que soit assuré le respect des droits économiques, sociaux et culturels, protégés par la Charte québécoise. »

Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et Procureure générale du Québec

« En juin dernier, le Gouvernement du Québec a pris un engagement concret envers les nations autochtones du Québec en dévoilant son tout premier Plan d’action pour le développement social et culturel des Premières Nations et des Inuits, proposant plus d’une centaine de mesures dont près d’une trentaine concernent l’amélioration des conditions de vie des femmes autochtones. Nous avons également renouvelé le Fonds d’initiatives autochtones qui permet de soutenir des projets à caractère économique et mis sur pied une Table sur la réussite éducative des élèves autochtones. Ce qui m’importe, est de faire mieux et de faire plus, mais surtout d’agir maintenant. »

Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 29 représentations dans 16 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec/
- Twitter : https://twitter.com/MRIF_Quebec
- LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/mriquebec

Sources :
Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2319

Isabelle Marier St-Onge
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec
418 643-4210

Mylene Gaudreau
Attachée de presse
Cabinet du ministre responsable des Affaires autochtones
418-454-1226

Information :
Pascal Ouellet
Conseiller en communication
Direction des communications et des affaires publiques
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
418 649-2400, poste 57101

Retour à la liste