Logo du gouvernement du Québec. Bouton pour ouvrir ou fermer la recherche.

Accueil / Emploi / Travailler hors du Québec / Stages en organisations internationales gouvernementales

N0 2023-009

Stage au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme

Domaine : Droits de la personne et lutte contre les discriminations
Dates du stage : Du 3 avril au 29 septembre 2023
Allocation financière accordée : 13 000,00 $ CA à 15 000,00 $ CA
Lieu : Télétravail ou présentiel (Dakar, Sénégal) selon la situation sanitaire
Date limite d'inscription : 22 janvier 2023

COVID-19

Dans le contexte de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), les modalités de réalisation du stage (présentiel et/ou télétravail) seront adaptées de manière à assurer aux stagiaires un milieu de travail sain et sécuritaire qui respecte les mesures sanitaires en vigueur. Les dates de début de stage pourront aussi être sujettes à changement en fonction de l’évolution de la situation. La santé et la sécurité des jeunes qui participent à notre programme sont notre priorité. Les participants devront s’engager à respecter les règles en vigueur au Québec et au lieu du stage en matière de vaccination contre la COVID-19.

Mandat de l’organisation

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) est la principale entité des Nations Unies en matière de droits de l’homme. La mission du HCDH est d’œuvrer à la protection de tous les droits de l’homme pour toutes les personnes, de contribuer à donner aux personnes la possibilité d’exercer leurs droits et d’aider les personnes chargées de faire respecter ces droits à veiller à leur application.

Sur le plan opérationnel, le HCDH travaille avec les gouvernements, les appareils législatifs, les tribunaux, les institutions nationales, la société civile, les organisations régionales et internationales ainsi que le système des Nations Unies. L’organisation travaille à développer et à renforcer les capacités de protection des droits de l’homme dans le cadre des normes internationales, notamment à l’échelle nationale.

Le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest du HCDH (BRAO-HDCH) est la principale institution des Nations Unies chargée de la protection et de la promotion des droits de l’homme en Afrique de l’Ouest. Opérationnel depuis septembre 2008, le Bureau est basé à Dakar, au Sénégal. Le siège du HCDH se trouve pour sa part à Genève et fait partie du Secrétariat des Nations Unies.

La lutte contre toute forme de discrimination fondée sur la race, l’origine ethnique, la religion, le genre et l’orientation sexuelle est une préoccupation commune dans tous les pays de la sous-région africaine. Dans plusieurs de ces derniers, l’homosexualité est criminalisée. Les personnes LGBT (lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans) sont souvent fortement stigmatisées et victimes de discrimination, notamment dans les médias. La discrimination sociale basée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre demeure problématique.

Dans ce contexte, le HCDH vise à : 1) mieux outiller la société civile pour répondre aux défis de protection des personnes LGBT; 2) appuyer le recours et la contribution systématique aux mécanismes internationaux de protection, y compris les organes de traités, les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme et l’Examen périodique universel; 3) soutenir un plaidoyer reposant sur des données vérifiées; 4) faciliter une réponse cohérente et rapide en cas de violation des droits des personnes LGBT.

Description des tâches et des responsabilités

Sous la supervision de la conseillère régionale genre du BRAO-HCDH, le ou la stagiaire aura à assumer les tâches et responsabilités suivantes :

  • effectuer des recherches sur les questions relatives aux droits de la personne, y compris les dimensions relatives à l’orientation sexuelle et à l’identité ou à l’expression de genre, à l’aide de diverses sources de données (communications, publications, presse, etc.) et dans le but d’informer le BRAO-HCDH des enjeux et des événements d’actualité dans la sous-région, en mettant l’accent sur les pays prioritaires du bureau;
  • analyser les informations recueillies, notamment en lien avec les mandats thématiques attribués au BRAO-HCDH, afin de mettre en lumière les répercussions sur les pays visés, dans le but de conseiller le BRAO-HCDH sur les actions à mettre en œuvre;
  • participer à des audiences et à des consultations sur les questions de droits de la personne avec des représentants des gouvernements, des ambassades ou de la société civile, et préparer des résumés des échanges et des résultats;
  • contribuer au suivi et à l’analyse des cas de violation des droits des personnes LGBT dans le but de mieux cerner les tendances et appuyer les efforts de plaidoyer;
  • soutenir les efforts qui tendent à encourager un recours systématique des organisations de la société civile aux mécanismes internationaux de protection;
  • contribuer à la stratégie de sensibilisation relative aux droits de la personne, particulièrement en ce qui a trait aux questions d’orientation sexuelle et d’identité ou d’identité de genre;
  • participer à l’organisation de formations relatives aux droits de la personne à l’attention notamment des représentants de la société civile et des organisations non gouvernementales, et des responsables nationaux de l’application des lois dans le but de promouvoir le renforcement des capacités en la matière;
  • rédiger divers rapports et correspondances sur des questions relatives aux droits de la personne, en appui à l’équipe du BRAO-HCDH;
  • appuyer l’équipe genre dans le suivi des activités et l’exécution de projets ainsi que les évaluations et les rapports périodiques des projets touchant aux droits des personnes LGBT.

Compétences et expérience requises

Vous devrez répondre aux exigences suivantes :

  • Être en voie de terminer des études de 2e cycle ou être inscrit(e) au 3e cycle ou avoir obtenu un diplôme de maîtrise ou de doctorat dans les deux ans précédant le début du stage dans l’un des domaines suivants : droits de la personne, droit international, science politique, développement international, relations internationales ou tout autre domaine jugé pertinent (formation dans le domaine des droits de l’homme).
  • Avoir de bonnes connaissances :
    • des instruments internationaux en matière de droits de la personne;
    • des thématiques liées à l’orientation sexuelle et à l’identité ou l’expression de genre, particulièrement dans les pays où l’homosexualité est criminalisée.
  • Détenir une expérience qui témoigne des compétences liées à la recherche et à l’analyse de la situation des droits de la personne dans le monde.
  • Posséder une excellente connaissance du travail des Nations Unies, un intérêt démontré pour ce dernier et adhérer personnellement aux idéaux de la Charte des Nations Unies.
  • Posséder une bonne capacité d’analyse, de synthèse, de rédaction, et de communication orale et écrite.
  • Démontrer une excellente capacité à adapter son langage (ton, style et contenu) aux destinataires variés, particulièrement lors de situations complexes et délicates.
  • Faire preuve d’esprit d’équipe et d’une capacité à collaborer efficacement pour atteindre les objectifs organisationnels.
  • Posséder une expérience qui démontre la capacité à s’intégrer rapidement dans un contexte international, avec des personnes de cultures diverses. Une expérience en contexte africain pourra être considérée comme un atout.
  • Posséder une excellente maîtrise du français (lu, parlé et écrit).
  • Posséder une excellente maîtrise de l’anglais (lu, parlé et écrit), laquelle fera l’objet d’une évaluation lors de l’entrevue.
  • Posséder une bonne connaissance des outils informatiques suivants : Suite Office, notamment Excel et PowerPoint.

Admissibilité

Avant de postuler, assurez-vous de répondre à toutes les exigences suivantes :

  • Être en voie de terminer des études de 2e cycle ou être inscrit(e) au 3e cycle ou avoir obtenu un diplôme de maîtrise ou de doctorat dans les deux ans précédant le début du stage ou être inscrit(e) à l’École du Barreau du Québec ou à tout ordre professionnel exigeant un stage pour l’obtention du droit d’exercice de la profession.
  • Être âgé(e) d’au moins 18 ans et d’au plus 35 ans à la date de début du stage.
  • Avoir la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent du Canada.
  • Être domicilié(e) au Québec.
  • Être résident(e) du Québec au sens de la Loi et du Règlement sur l’assurance maladie et de la Loi et du Règlement sur l’impôt du Québec depuis au moins un an.
  • Posséder une excellente capacité de rédaction en français et en anglais.
  • Posséder les compétences et les expériences requises figurant dans l’offre de stage ci-dessus.

Note : puisque la participation au Programme de stages en organisations internationales gouvernementales est unique et non renouvelable, les personnes ayant déjà effectué un stage dans le cadre de ce programme ne pourront soumettre de nouveau leur candidature.

Pour toute question relative au stage

Direction des organisations et des forums internationaux
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Tél .: 418 649-2400, poste 56320
Courriel : stages.oig@mri.gouv.qc.ca