Offres de stage

Stages en organisations
internationales gouvernementales

Stages en organisations internationales gouvernementales

Témoignages


Dominic Dumas

Stage dans le domaine des politiques éducatives
Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN)
Dakar (Sénégal)

Dominic Dumas
Dominic Dumas

« Pendant une période de six mois, j’ai eu l’occasion de travailler comme jeune professionnel à la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), basée à Dakar, au Sénégal. Ce poste s’est avéré une occasion rêvée d’acquérir rapidement une expérience professionnelle au lendemain de ma diplomation à la maîtrise en relations internationales.

Au cours de mon mandat, j’ai été appelé à effectuer diverses tâches de recherche et de rédaction qui m’ont permis d’en apprendre beaucoup sur les principaux enjeux auxquels font face les systèmes éducatifs du monde francophone, et particulièrement ceux d’Afrique subsaharienne. Ce faisant, j’ai pu constater que, malgré les récents progrès sur le plan de l’accès à l’éducation de base, les systèmes éducatifs d’Afrique francophone continuent à faire face à de nombreux défis liés, notamment, à la formation des enseignants, à la réussite scolaire, à l’adéquation de la langue d’enseignement à la langue maternelle des enfants et à l’accès au niveau préscolaire.

Si la vie à Dakar et le travail à la CONFEMEN viennent certes avec leur lot de dépaysement, je considère que mon expérience fut, sans l’ombre d’un doute, la plus enrichissante de mon existence, tant sur le plan professionnel que personnel.

J’encourage donc les jeunes diplômés en relations internationales et en éducation à oser sortir de leur zone de confort et à postuler pour l’un des stages en organisations internationales gouvernementales offerts par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec! »

Alastair Moir

Stage dans le domaine du droit
Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés
Genève (Suisse)

Alastair Moir
Alastair Moir

« Genève est une ville unique, située entre lac et montagnes, où le moderne côtoie le médiéval en parfaite harmonie. À la fois intime et cosmopolite, ses loisirs, ses parcs et ses quartiers charmants y garantissent une qualité de vie hors pair. Surtout, c'est une véritable plaque tournante des relations internationales. Imaginez donc l'occasion de s'y installer pendant deux sessions et de s'immerger dans ce milieu des plus stimulants, tout en faisant avancer sa carrière académique et professionnelle.

Mon stage de six mois au siège du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCNUR) à Genève s'est démarqué sur tous ces fronts et plus encore. L'expérience m'a permis de faire une contribution cruciale au soutien d'une équipe de collègues inspirants par leur expertise et leur dévouement aux causes humanitaires qui leur tiennent à cœur.

Si j'ai pu assister à des présentations faites par des vedettes (dont Michelle Bachelet et Cate Blanchett) dans le cadre de mon stage, ce sont surtout les personnes que je rencontrais au quotidien qui ont marqué mon expérience. Originaires de tous les coins du monde, nous travaillions ensemble à des solutions aux questions humanitaires les plus pressantes de l'actualité pour le compte des quelque soixante-quinze millions de personnes vivant une situation de déplacement en 2018. Le défi pouvait paraître insurmontable, mais mon stage comportait plein de moments inspirants tels le lancement du Pacte mondial sur les réfugiés ou l’occasion d'apprendre des histoires personnelles des réfugiés eux-mêmes. Ces derniers, ayant surmonté des obstacles gigantesques pour sauver leur vie et celle de leurs proches, ont été une inspiration tout au long de mon parcours.

Mon travail au HCNUR m'a donné un avant-goût des domaines humanitaires, juridiques et diplomatiques internationaux et m'amènera à un LL.M. de l'Université de Sherbrooke. J'ai appris énormément, non seulement par rapport au droit d'asile mais également sur le fonctionnement de l'appareil onusien. Bref, faire un stage avec le soutien du ministère des Relations internationales et de la Francophonie constitue une expérience académique et professionnelle qui se démarque, à ne pas manquer! »

Anne-Marie Therrien-Tremblay

Stage en politiques européennes
Parlement européen
Bruxelles (Belgique)

Anne-Marie Therrien-Tremblay
Anne-Marie Therrien-Tremblay

« Durant les six mois passés au sein de l’Unité pour les relations transatlantiques du Parlement européen, j’ai eu l’occasion de découvrir les environnements hautement enrichissants que sont Bruxelles et les institutions européennes.

En tant que stagiaire auprès de la Délégation pour les relations avec le Canada, j’ai pu être en contact direct avec le processus d’élaboration des politiques de l’Union européenne et la dynamique des relations transatlantiques. J’ai eu l’occasion de côtoyer des législateurs européens, canadiens et américains, ainsi que des experts des domaines des affaires européennes et des relations transatlantiques.

Les tâches diversifiées de mon stage m’ont permis de me pencher sur un large éventail de questions concernant l’Europe, le Canada et les États-Unis. J’ai par exemple été appelée à travailler sur des dossiers de commerce international comme la mise en œuvre de l’Accord économique et commercial global et la protection des investissements, mais également sur des enjeux d’actualité au Canada comme l’environnement, les changements climatiques et l’immigration.

Cette expérience m’a indéniablement beaucoup apporté tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Je renouvellerais cette aventure sans hésiter. »

Oulimata Soumaré

Stage de recherche dans le domaine de la criminalité transnationale organisée et de la prévention du terrorisme
Office des Nations unies contre la drogue et le crime
Dakar (Sénégal)

Oulimata Soumaré
Oulimata Soumaré

« Grâce au programme de stages en organisations internationales gouvernementales, j’ai eu le privilège de faire un stage au bureau régional de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (ONUDC-ROSEN). Au cours de ces six mois, j’ai vécu une expérience professionnelle singulière au sein de la section Recherche et sensibilisation à Dakar.

Cet organisme international répond à des enjeux interconnectés qui nécessitent une approche intégrée, incluant un volet recherche et un renforcement de capacité. Pour la période allant de 2016 à 2020, le programme régional est axé sur cinq différents piliers qui sont : le renforcement des systèmes de justice pénale, la prévention et la lutte contre la criminalité transnationale organisée et le trafic illicite, la prévention et la lutte contre le terrorisme, la prévention et la lutte contre la corruption et l’amélioration de la prévention, du traitement et de la prise en charge de la toxicomanie et du VIH.

Mon mandat de stage m’a permis d’aborder au moins trois de ces grands piliers. J’ai notamment eu l’occasion d’approfondir mes connaissances sur des thématiques liées au programme régional comme le trafic de migrants. Une de mes meilleures expériences de travail est ma participation à l’atelier de formation sur l’indicateur de la demande de traitement au Sénégal. En tant que stagiaire, j’ai contribué à son organisation et j’ai participé à la journée d’ouverture où près d’une trentaine de professionnels ont été accueillis.

Cette expérience de stage m’a aussi permis d’assister à des réunions entre l’ONUDC et ses partenaires techniques, financiers et nationaux. J’ai amélioré mes méthodologies de recherche, tout en apprenant à mettre en place des activités et des projets qui visent à soutenir les différents États de l’Afrique de l’Ouest dans la réalisation des objectifs de développement durable. »

Sophie Bergeron

Stage dans les domaines du développement économique, de l’environnement et du droit maritime
Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent
Chicago (États-Unis)

Sophie Bergeron
Sophie Bergeron

« Grâce au ministère des Relations internationales et de la Francophonie, j’ai eu la chance de passer les mois de janvier à juillet au sein de la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent, située à Chicago. L’organisation m’a amenée à travailler directement sur le terrain avec les différents acteurs concernés par la gouvernance des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

Le stage m’a permis d’approfondir tant mes compétences personnelles que professionnelles et m’outille grandement pour mes futures expérience professionnelles. De toute évidence, le programme de stage du ministère des Relations internationales et de la Francophonie est un tremplin pour poursuivre dans le domaine des relations internationales.

Cette expérience a également été extrêmement bénéfique dans mon cadre universitaire, notamment pour la rédaction de mon mémoire portant sur la gouvernance des Grands Lacs et du Saint-Laurent. »

Camille Bergeron

Stage dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent
Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)
Paris (France)

Camille Bergeron
Camille Bergeron

« Grâce au ministère des Relations internationales et de la Francophonie, j’ai eu l’opportunité de travailler six mois au Siège de l’UNESCO, à Paris, et de compléter par le fait même mon stage pour le Barreau du Québec.

J’ai été appelée à travailler dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent chez les jeunes, au sein du secteur des sciences sociales et humaines, mais également à effectuer divers mandats pour le cabinet de la directrice générale. Un accomplissement marquant pour moi aura été l’organisation d’un évènement à grand déploiement visant à mettre en lumière le pouvoir sociétal du sport pour les femmes et les filles.

Mon passage à l’UNESCO a été une expérience d’apprentissage unique, qui m’a permis de renforcer mes compétences professionnelles tant sur le plan juridique qu’au niveau de la gestion de projets. Le fait de côtoyer des collègues aussi inspirants et compétents, originaires des quatre coins de la planète, m’a poussée à me dépasser et m’a permis de découvrir de nouvelles visions et méthodes de travail.

Je tiens à remercier sincèrement le ministère des Relations internationales et de la Francophonie et l’UNESCO et je souhaite aux prochains stagiaires une expérience aussi stimulante que celle que j’ai
vécue. »

Zeineb Bouhlel

Stage dans le domaine de la gestion durable des ressources du bassin des Grands Lacs
Commission des Grands Lacs
Ann Arbor (États-Unis)

Zeineb Bouhlel, à gauche, avec le directeur exécutif de la Commission des Grands Lacs, la ministre Nadine Girault et l’équipe du Ministère.
Zeineb Bouhlel, à gauche, avec le directeur exécutif de la Commission des Grands Lacs, la ministre Nadine Girault et l’équipe du Ministère.

« La région des Grands Lacs est le principal partenaire économique pour le Québec. Ce stage à la Commission des Grands Lacs, une organisation qui regroupe huit États américains en plus de l’Ontario et du Québec, m’a permis de réaliser à quel point cette région est importante pour plusieurs secteurs, comme l’environnement, le développement durable et l’économie.

Ce stage est une excellente opportunité qui permet de combiner à la fois la science et la politique sur une plateforme internationale de qualité. Il s’agit également de ma première expérience professionnelle, qui m’a permis d’acquérir de nouvelles compétences, comme la gestion de projets, la gouvernance institutionnelle complexe et la communication. Par exemple, ma participation à un évènement organisé au Congrès américain m’a beaucoup marquée et m’a permis d’apprendre davantage sur la politique américaine, ainsi que sur le positionnement du Québec en Amérique du Nord. L’équipe de l’organisation d’accueil est très dynamique et accueillante, ce qui a rendu mon séjour encore plus agréable.

Ann Arbor, classée comme la ville dont la population est la plus éduquée aux États-Unis, est un endroit convivial et m’a permis de tisser des liens professionnels et personnels de qualité en plus d’apprendre beaucoup de choses sur la culture américaine en général. Je remercie l’équipe responsable des stages au ministère des Relations internationales et de la Francophonie pour cette opportunité, ainsi que la représentation du Québec à Chicago pour le soutien et l’encouragement. Ce stage a fortement favorisé ma passion professionnelle pour travailler sur de futurs projets axés sur le développement, pour des intérêts communautaires dans une dynamique internationale. »

Mohamed Langston Gora Diagne

Stage dans le domaine des changements climatiques
Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
Rome (Italie)

>Mohamed Langston Gora Diagne
Mohamed Langston Gora Diagne

« Fraichement diplômé en études du développement, le programme de stage en organisations internationales gouvernementales m’a offert un tremplin idéal pour intégrer l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Rome, en travaillant avec l’équipe du Projet d’atténuation du changement climatique dans l’agriculture (MICCA). J’ai commencé le stage avec l’idée d’approfondir, d’une part, mes connaissances sur les questions climatiques, agricoles et de sécurité alimentaire et, d’autre part, de mieux comprendre le fonctionnement et les dynamiques internes d’une organisation internationale telle que la FAO.

Cette opportunité m’aura permis non seulement de travailler en partenariat direct avec des acteurs et experts des quatre coins du monde sur des enjeux-clés liés aux changements climatiques et à l’agriculture, mais aussi de participer à des réunions, ateliers et conférences durant lesquels j’ai pu approfondir ma compréhension des processus décisionnels et des mécanismes et plateformes de concertation en place dans les organisations internationales.

J’ai également contribué au développement d’outils de gestion de données dans le cadre d’un projet de renforcement des capacités de planification de l’adaptation pour la sécurité alimentaire et la nutrition au Sénégal et en Haïti. Dans la même optique, participer à la troisième édition du Thematic Working Group on Agriculture, Food Security and Land Use demeure l’une de mes expériences les plus marquantes, pendant laquelle j’ai eu l’occasion de dialoguer ouvertement avec des représentants d’États membres mandatés à la FAO, et surtout de mener la coordination du rapportage des prises de décisions et du plan d’action pour les années à suivre.

Parallèlement à cela, j’ai été désigné en tant qu’agent de liaison du projet MICCA sur les questions de genre. À ce titre, j’étais chargé de participer aux réunions des agents de liaison de la division pour faire part des prérogatives, idées et requêtes de l’équipe pour une meilleure intégration de la dimension genre dans le travail quotidien et l’exécution des projets. J’étais également chargé de distiller les informations et décisions prises au niveau de la division à mes collègues du projet MICCA.

En somme, ces six mois de stage auront été instructifs, révélateurs et surtout transformateurs. Je profite de ces ultimes mots pour remercier profondément le ministère des Relations internationales et de la Francophonie d’avoir rendu possible cette opportunité hautement bénéfique. »

Loloah Chamoun

Stage dans le domaine de la nutrition
Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
Rome (Italie)

Loloah Chamoun
Loloah Chamoun

« Dans le cadre du programme Stages en organisations internationales gouvernementales du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF), j’ai effectué un stage de six mois au sein de la Division de la nutrition et des systèmes alimentaires de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), afin de complémenter ma recherche doctorale en nutrition humaine et insécurité alimentaire mondiale à l’université McGill.

Ce stage m’a permis, dans un premier temps, de comprendre le fonctionnement et le rôle de l’une des plus grandes organisations mondiales travaillant dans la lutte contre la faim et dans un deuxième temps, d’enrichir mes connaissances dans plusieurs domaines connexes à la nutrition humaine.

En plus d’avoir collaboré avec une équipe ayant des expertises multidisciplinaires, j’ai pu assister à divers séminaires et conférences qui regroupaient des experts de haut niveau, spécialisés dans les luttes contre la faim, le changement climatique et la pauvreté mondiale (et bien plus!). Le colloque qui m’a notamment marqué était celui sur l’avenir de l’alimentation, puisqu’il couvrait les domaines qui me passionnent le plus et sur lesquels je travaille au sein de ma recherche doctorale. J’ai eu la chance de rencontrer et d’interagir avec certaines personnes clés dans le monde du développement international, qui ont eu l’amabilité de me faire part de leurs expériences et de leurs conseils précieux.

Enfin, j’aimerais souligner que le point culminant de mon expérience a été d’avoir rencontré des personnes exceptionnelles au sein de la FAO, qui ont non seulement enrichi mon expérience en tant que stagiaire et touriste, mais qui m’ont aussi apporté beaucoup d’aperçus essentiels pour ma carrière, pour ma recherche doctorale et pour la vie en général.

Cette expérience m’a permis d’évoluer, tant au niveau personnel que professionnel, et m’a permis de refocaliser mes objectifs futurs de carrière. Ainsi, je tiens à remercier le MRIF et la FAO de m’avoir accordé cette merveilleuse opportunité. »

Margaret Gagné

Stage à la Division de la Conférence, du Conseil et du Protocole
Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
Rome (Italie)

Margaret Gagné
Margaret Gagné

« Dans le cadre du programme de Stages en organisations internationales gouvernementales du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, j’ai effectué un stage de six mois au sein de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). De janvier à juin 2019, j’ai travaillé dans la Division de la Conférence, du Conseil et du Protocole au siège de la FAO à Rome, en Italie.

En tant que stagiaire, j’ai eu l’occasion d’assister à la 161e session du Conseil et à la 41e session de la Conférence à Rome. Lors de ces deux événements, j’ai assisté à de nombreux débats entre les États membres sur les enjeux en matière de développement agricole. J’ai également participé à la révision et à l’édition des procès-verbaux des sessions en anglais et en français. Par ailleurs, lors de la Conférence, j’ai eu le privilège d’assister à l’audience papale au Vatican le 27 juin 2019.

Enfin, ce fut une expérience inoubliable de travailler au sein d’une agence spécialisée des Nations Unies. Je suis très reconnaissante d’avoir eu la chance de côtoyer des experts du domaine agricole et de collaborer avec eux durant ces six mois. »

Samuel Harris

Stage en droit
Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
Paris (France)

Samuel Harris
Samuel Harris

« Dans le cadre du programme Stages en organisations internationales gouvernementales du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, j’ai effectué un stage de six mois à la Direction des affaires juridiques de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Je m’occupais principalement de la revue de contrats valant au moins 150 000 € et de la revue des projets de dons pour financer des études spécialisées. J’ai pu approfondir mes compétences dans les domaines du droit des contrats et du droit international, tout en travaillant au sein d'une équipe dynamique et cosmopolite, dans un cadre architectural magnifique.

J’ai également eu l’occasion de faire du bénévolat lors des évènements spéciaux, notamment le Forum de l’OCDE. J’ai assisté à des conférences captivantes sur l’avenir du travail, de l’intelligence artificielle, de l’économie mondiale, et de bien d’autres enjeux d’actualité.

Somme toute, ce stage a été une expérience inoubliable, tant sur le plan personnel que professionnel. Cela m’a permis de développer mes habiletés de juriste en plus de faire des rencontres enrichissantes. Je tiens à remercier le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, l’Université de Sherbrooke et l’OCDE de m’avoir donné cette opportunité. »

Annabelle Gagnon-Bischoff

Stage dans le domaine de la lutte contre les violences basées sur le genre
Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA)
Bureau pays – Abidjan (Côte d’Ivoire)

Annabelle Gagnon-Bischoff, à l’extrême droite, les membres de la mission d’appui au Bureau décentralisé de l’UNFPA à Bondoukou en mai 2019, et des membres du personnel du complexe socio-éducatif de Bondoukou.
Annabelle Gagnon-Bischoff, à l’extrême droite, les membres de la mission d’appui au Bureau décentralisé de l’UNFPA à Bondoukou en mai 2019, et des membres du personnel du complexe socio-éducatif de Bondoukou.

« Dans le cadre de mon stage réalisé auprès du bureau pays de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, j’ai eu l’opportunité d’être intégrée dans une équipe engagée et dynamique et de travailler dans le domaine de la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG).

Dès mon arrivée, on a manifesté le désir de m’intégrer au maximum dans tous les niveaux d’activités du bureau, que ce soit dans des réunions internes, pour participer aux discussions de planification stratégique, dans la préparation et mise en œuvre de projets, pour participer aux missions de terrain ou dans des réunions et ateliers avec des partenaires externes. Mes tâches ont ainsi été très diversifiées, allant de la réflexion stratégique, pour la réduction des obstacles au maintien des filles dans les écoles, à la supervision de plateformes multisectorielles de lutte contre les VBG, pour l’amélioration de la prise en charge des victimes.

Je crois que, dans l’ensemble, il s’agit d’une expérience extrêmement positive et enrichissante pour toute personne intéressée à travailler dans le domaine des violences sexuelles, de l’égalité de genre, des droits des femmes et des enfants à la santé sexuelle et reproductive, ainsi que pour tous ceux qui souhaitent œuvrer dans le domaine du développement. Il s’agit d’une belle opportunité d’apprendre sur les défis du travail sur le terrain et du travail que le personnel des Nations Unies effectue avec ses partenaires pour faire progresser ses objectifs. Cela permet également d’expérimenter les relations publiques en échangeant, en négociant et en essayant de convaincre les bailleurs de fonds, autres agences ou membres du gouvernement de la justesse de son argument. Ainsi, on peut mieux appréhender ce qui se passe dans les coulisses du domaine du développement. »

Nous joindre

Direction des organisations internationales et des enjeux globaux
Ministère des Relations internationales et de la Francophonie
Tél : 418 649-2400, poste 56320
Courriel : stages.oig@mri.gouv.qc.ca

Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux stages!Abonnez-vous à notre infolettre pour être informés des nouveaux stages!

Retour en haut de la page

Dernière mise à jour : 2019-11-04 10:00:46